27.10.2020
Nouvelle de 18 h L’ardeur des militants anti-mesures sanitaires ne semble pas ralentir

L’ardeur des militants anti-mesures sanitaires ne semble pas ralentir

Deux manifestations sont prévues à Rimouski

Les mises en garde du député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, et de bon nombre d’internautes ne semblent pas ralentir les ardeurs du mouvement Action Coordination qui ont intensifié, hier et avant-hier, la promotion de leurs manifestations prévues à Rimouski.

Action Coordination organise une grande manifestation « Pour nos droits et libertés » le 3 octobre, au parc Beauséjour de Rimouski, mais aussi, ce samedi, 26 septembre, alors qu’une quatrième marche d’affilée se tiendra dans les rues du centre-ville, à une semaine d’intervalle chacune.

Depuis la publication de deux textes dans nos pages, mardi, de nombreux internautes ont manifesté leur opposition à ces manifestations, où les participants ne portent pas de masque, proviennent en bonne partie de l’extérieur avec les risques de contamination que cela implique et ne respectent pas la distanciation physique.

Rester chez eux

Nous annoncions dans ces deux reportages que la Ville ne pouvait empêcher ces rassemblements pour des raisons légales et que le député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, envoyait le message aux organisateurs de ces manifestations qu’ils n’étaient pas les bienvenus, de rester chez eux. Le sujet a été repris dans le quotidien Le Soleil hier.

Le journal le soir a pris connaissance d’une vidéo d’Action Coordination diffusée sur Facebook pour faire la promotion de la manifestation du 3 octobre, aujourd’hui, où l’on voit des intervenants du mouvement contre l’application des mesures sanitaires prendre la parole au nom des droits et libertés.

« De plus en plus de Québécois commencent à se poser des questions. On le sait avec les sondages. Les médias sont terrifiés. De plus en plus de personnalités publiques aussi commencent à douter de l’approche gouvernementale », dit Alexis Cossette Trudel, dans ce message.

« Si je suis ici sur scène, c’est pour dire que personne ne va toucher à ma fille et qu’il n’y a personne qui va toucher à vos enfants », renchérit Stépĥane Blais.

Une publication parmi d’autres contre la présentation d’une grande manifestation à Rimouski le 3 octobre, sur Facebook aujourd’hui. (Photo: capture d’écran Facebook)

Suicides

« On dirait que la deuxième vague, j’ai l’impression que ce sont nos jeunes qui vont l’avoir en pleine gueule : une deuxième vague de décrochage scolaire, une deuxième vague de dépressions. Et malheureusement, je suis convaincu qu’il y aura une deuxième vague de suicides chez les jeunes, surtout chez les petits gars. Ce qui garde les petits gars à l’école, c’est le sport. Ce que le gouvernement Legault a fait, c’est qu’il a enlevé les sports. Comment garder ces petits gars-là motivés, quand ils vont se lever le matin pour se retrouver dans un cubicule, devoir porter un masque pour aller à leurs cours et sachant qu’ils ne pourront plus voir leurs amis? », lance Gilles Bellerose.

« Au diable la vie sociale! Le gouvernement est en train de détruire l’avenir de beaucoup trop d’enfants. Quand est-ce que les Québécois vont « chrisser » leur poing sur la table et dire que c’est assez? », ajoute-t-il.

Provocation

« Ce n’est pas le bienvenu, tout ça. Je ne conteste pas le droit de parole et de manifester, mais nous sommes présentement dans une période où la tension forte. Nous sommes passés très près de nous retrouver dans la zone oranger et les gens, ici, font très attention. Je pense que c’est une question de respect pour cette majorité de la population. Les gens qui ne croient pas à tout ça sont capables de passer leur message autrement, sans venir brasser tout le monde. Il y a des choses qui ressemblent à de la provocation et personne ne veut ça », déclarait monsieur LeBel, mardi.

« Nous ne voulons pas nous retrouver dans la zone orange. Nos entreprises et nos commerçants ont besoin de poursuivre leurs affaires. Ça ne me tente pas qu’on vienne déstabiliser ça. Passez votre message si vous voulez, mais passez-le autrement! On voit qu’il y a des gens de l’extérieur, comme de Québec. Ça ne donne rien de venir ici nous provoquer. On ne sait jamais comment les gens pourraient réagir. Je me préoccupe notamment des propriétaires de bars et de restaurants qui font plein d’efforts pour s’adapter. Par respect pour les gens de chez nous, svp, demeurez donc chez vous! C’est assez clair, il me semble, que le climat social est déjà fragile », constatait Harold LeBel.

Ci-dessous, le message diffusé sur Facebook par Action Coordination.

Promo 1 Manifestation 3 Octobre Rimouski

Le 3 octobre a Rimouski la manifestation pour nos droits et libertésVoici le lien de l'événement :bit.ly/3octrikiCampagne de financement pour le soutient et l'organisation du rassemblement du 3 octobre à Rimouski.Vos dons nous permettrons de soutenir les frais reliés à la sonorisation, la sécurité ainsi que tout autre frais reliés.Donnez généreusement !INTERAC :o.r.rimouski@gmail.comQuestion de sécurité : Notre ville | Réponse : RimouskiPAYPAL :paypal.me/orgrasssembleriki

Posted by Organisation Rassemblements Rimouski on Monday, September 21, 2020

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×