28.10.2020
Nouvelle de 19 h «Il faut agir avec force, dès maintenant!»

«Il faut agir avec force, dès maintenant!»

-Le premier ministre Legault

Le premier ministre du Québec, François Legault, sonne l’alarme une fois de plus, mais avec un ton beaucoup plus urgent.

« Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 est en forte augmentation. Si on veut limiter le nombre de décès et si on veut être capables de soigner notre monde, on doit absolument agir, dès maintenant. Si on n’agit pas avec force, immédiatement, on risque de perdre le contrôle de la pandémie », a indiqué monsieur Legault sur son compte Facebook, annonçant du même coup la conférence de presse tenue à 17 h 30.

Monsieur Legault a confirmé notamment que trois régions passent au rouge à compter de mercredi, à minuit. C’est le quatrième et dernier niveau d’alerte sur l’échelle de la Santé publique qui évalue les risques de contamination. Toutes les autres régions voient leur niveau d’alerte rehaussé. Le Bas saint-Laurent passe du jaune à l’oranger.

Cœur gros

« J’ai le cœur gros. On a regardé les résultats en fin de semaine. Le nombre de cas a augmenté de façon importante. On doit prendre nos responsabilités et on doit prendre des décisions difficiles. Ce qu’on voit, ce sont des augmentations importantes des cas et on peut penser que cela voudra dire des augmentations importantes des hospitalisations et des décès. La situation est critique. On doit mettre en place de nouvelles mesures, maintenant. Il pourrait y avoir des ajustements en cours de route. Nous agissons rapidement dans l’intérêt de tous les Québécois », a commencé monsieur Legault.

À compter de jeudi, trois régions vont passer au rouge : Montréal (Communauté métropolitaine), la Capitale nationale (sauf Portneuf et Charlevoix) et toute la région Chaudière-Appalaches.

Nouvelles mesures

Voici les nouvelles mesures qui s’appliqueront à ces régions, du 1er au 28 octobre. Même si notre région n’est pas concernée pour l’instant, cela donne une bonne idée de ce qui pourrait arriver aux Bas-Laurentiens.

« Dans les résidences, on demande aux gens de s’en tenir aux personnes qui habitent à cette adresse. Ça veut dire pas d’invités, et pas d’invitations. Les personnes qui sont dans la maison sont celles qui habitent sur place. Sauf qu’on peut avoir un visiteur pour des raisons exceptionnelles, comme le besoin d’un proche aidant, d’un plombier ou d’une gardienne, mais une personne à la fois. Ce sera la même chose dans les résidences pour personnes âgées », explique monsieur Legault.

Bars et cinéma fermés

« Toujours pour la zone rouge, tous les casinos, les bars, les salles à manger de restaurants seront fermés (mais les commandes à emporter demeurent). Ce sera la même chose pour les salles de spectacles, les musées, les cinémas, les salles de réception, les musées, les bibliothèques. Nous travaillons sur une formule qui permettra de compenser les pertes de ces entrepreneurs. »

Rassemblements interdits

« À l’extérieur, tous les rassemblements seront interdits. Dans les manifestations, le port du masque sera obligatoire. Pour les lieux de culte, on veut que les mariages soient reportés, mais il y a des funérailles qu’on devra limiter à 25 personnes dans les zones rouges. On a pris la décision de garder tous les commerces ouverts, incluant les salons de soins et les hôtels. »

Risque calculé

« Notre objectif est surtout de protéger les écoles. La grande majorité des enfants du Québec peuvent continuer à suivre leurs cours et il faut que ça reste comme ça. Il y a un risque, mais c’est un risque calculé. Il y a un risque encore plus important si on laisse les enfants à la maison. Ne serait-ce que pour eux, il faut faire des efforts. C’est aussi important que les parents puissent continuer de travailler », lance monsieur Legault.

À ceux qui ne respectent pas les règles

À ceux qui ne respectent pas les mesures de précaution sanitaires, monsieur Legault a déclaré ce qui suit : « La grande majorité des Québécois respectent les consignes, mais j’ai vu des photos en fin de semaine sur les médias sociaux de gens qui bafouent les règles et qui s’en moquent. Ça n’a pas de bons sens! Je veux dire à ces personnes-là qu’on ne fait pas ça par plaisir ou pour leur déplaire; on fait ça pour protéger les autres : les enfants, le personnel soignant, les personnes âgées. Si vous ne le faites pas pour vous-même, faites-le donc pour les autres. »

Attention!

« On parle de trois zones rouges, mais au cours des dernières semaines, il y a eu des nouveaux cas dans toutes les régions du Québec. Il n’est pas impossible qu’une autre région passe au rouge. Ce n’est pas souhaitable d’attendre à en être rendu là pour limiter les contacts et faire attention », a dit François Legault.

« La prévention n’est pas l’affaire du gouvernement seulement, mais de toutes les personnes. Il nous faut convaincre tout le monde de se conformer aux consignes. On est tous dans le même bateau et il faut tous travailler ensemble. Je comprends que la vie est difficile pour les Québécois aujourd’hui. On ne le ferait pas si ce n’était pour sauver des vies et protéger nos enfants. Courage tout le monde! » a conclu monsieur Legault.

Horacio Arruda et Christian Dubé entourent monsieur Legault.

Manifestation du 3 octobre

Le gouvernement n’envisage pas pour l’instant d’empêcher les déplacements, mais recommande fortement de les éviter entre toutes les régions, peu importe les codes de couleur.

Au sujet des manifestations, dont celle prévue à Rimouski en fin de semaine prochaine, le premier ministre signale qu’une stratégie est en cours de préparation au ministère de la Sécurité publique. On en saura plus long cette semaine.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×