31.10.2020
Nouvelle de 18 h Rimouski jongle avec son prochain budget

Rimouski jongle avec son prochain budget

La Ville doit composer avec les impacts de la crise sanitaire

Le maire de Rimouski, Marc Parent, confirme que l’appareil municipal est à évaluer ses options pour le budget 2021 qui sera déposé d’ici la fin du mois de décembre.

On conviendra que 2020 ne fut pas une année comme les autres avec toutes les contraintes entraînées par la crise du coronavirus qui dure depuis sept mois. La pandémie risque d’avoir des impacts sur les revenus (locations de salles, par exemple) et sur les dépenses (mesures spéciales) de la Ville.

« Nous venons de commencer à étudier tout le secteur des parcs, des espaces verts. Nous aurons des discussions dans les prochaines semaines sur les différentes options qui s’offrent à nous. Il faut comprendre que les orientations en lien avec le budget ont été remis au directeur général il y a plusieurs mois. Le but est que l’administration municipale travaille à nous faire des propositions en lien avec le budget 2020 », précise monsieur Parent.

Questionné sur les impacts de la crise sanitaire sur les finances de la Ville, monsieur Parent indique ceci : « C’est certain que la crise a effectivement coûté beaucoup plus cher que prévu. Il y a eu des pertes de revenus. Toutefois, le gouvernement du Québec a fait récemment des annonces très intéressantes. Pour la Ville de Rimouski, on s’attend de recevoir une compensation de 3 M$. »

Augmentation des taxes?

Monsieur Parent a effectué une déclaration qui laisse entrevoir, déjà, une certaine augmentation du compte de taxes. « Cette compensation va nous permettre, on l’espère, de pouvoir limiter l’augmentation des taxes foncières », a-t-il dit.

« Pire crise des 100 dernières années »

Pour l’Union des municipalités du Québec (UMQ), l’aide financière de 2,3 milliards de dollars pour les années 2020 et 2021, annoncée le 25 septembre par le gouvernement du Québec, arrive à point nommé pour les municipalités québécoises, en cette deuxième vague de la pandémie.

« Nous avons été au rendez-vous alors que la pire crise sanitaire des 100 dernières années frappait la planète et nous avons assumé nos responsabilités. Nos actions et nos efforts ont été déterminants pour nos entreprises et nos collectivités. Cette aide permettra d’atténuer les fortes pressions budgétaires qui se font sentir depuis le printemps dernier, d’assurer le maintien sécuritaire des services à la population, d’aider les municipalités à faire face à une deuxième vague de la COVID-19 et de soutenir les efforts nécessaires à une relance sécuritaire et durable dans toutes les régions du Québec »,a déclaré la présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

Partenaires clés

« Notre gouvernement met à la disposition des municipalités les moyens nécessaires afin qu’elles puissent faire face à la pandémie tout en se préparant à contribuer activement à la reprise économique des différentes régions du Québec. Ce sont des acteurs de premier plan, dont la collaboration a été remarquable durant la pandémie, et qui seront des partenaires clés dans la relance. L’annonce d’aujourd’hui est donc une excellente nouvelle pour les municipalités, mais aussi pour tous les citoyens », a commenté Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

Bientôt 100 M$

Le budget de Rimouski franchira d’une année à l’autre le cap des 100 M$. Le 9 décembre dernier, Rimouski déposait son budget 2020. Les prévisions budgétaires équilibrées de la Ville de Rimouski atteignaient 91,6 M$, en hause de 4,157 M$ comparativement à 2019. L’augmentation de 4,1% annoncée représentait une croissance de 99 $ du compte de taxes pour une résidence d’une valeur moyenne de 212 727 $.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×