25.11.2020
Divertissement Culture Une lecture publique gratuite s'ajoute aux activités de l'automne

Une lecture publique gratuite s’ajoute aux activités de l’automne

Une nouvelle activité s’ajoute à la programmation du Théâtre du Bic, cet automne.

Depuis le 25 octobre, deux auteurs et une autrice de théâtre pour adolescents sont en résidence d’écriture à l’Auberge du Mange Grenouille. Le 13 novembre à 19 h 30, le Théâtre les gens d’en bas invite gratuitement le public à une lecture d’extraits des textes en cours d’écriture.

Les comédiens Charles Fournier, Odile Gagné-Roy, Marie-Hélène Gendreau et Gaétan Nadeau seront dirigés par Eudore Belzile.

La résidence d’écriture de théâtre pour les jeunes public est produite par le Centre des auteurs dramatiques (CEAD), en partenariat avec le Théâtre les gens d’en bas et l’Auberge du Mange-Grenouille. Animé par deux conseillers dramaturgiques, ce moment privilégié favorise l’écriture en solitaire et les moments d’échange sur les textes en cours d’écriture. La résidence offre la possibilité de travailler avec des groupes-test d’enfants et d’adolescents.

En fin de résidence, des comédiens professionnels, sous la direction d’Eudore Belzile, présentent une lecture d’extraits des textes au public du Théâtre du Bic et à certains groupes d’élèves de la région. La présentation de de cet automne est la troisième, les deux autres ayant eu lieu en 2015 et 2017. À partir de 2021, la résidence aura lieu sur une base annuelle. Ci-dessous, les auteurs concernés et le sujet de leur œuvre.

Julien Beauseigle – « Flex Plan »
 

Julien a pour projet d’écrire un opéra rap 2.0 pour l’adolescence. Abordant des thèmes comme l’amitié, l’amour, les premières fois, la trahison, le sexe, la violence, la recherche d’attention sur les réseaux sociaux et la quête d’identité, il souhaite ponctuer les scènes dialoguées de performances en direct. À travers l’histoire de deux jeunes qui désirent se faire remarquer sur la scène hip-hop, Julien souhaite toucher son public par des thématiques actuelles et piquer sa curiosité par l’interdisciplinarité.

Sébastien David – « Un miroir dans un miroir »

Inspiré par les commentaires lus sur You Tube sous la pièce « Spiegel im spiegle » d’Arvö Part, œuvre phare dans l’histoire de la musique, Sébastien imagine un spectacle conçu pour un public adolescent qui aborde, entre autres, l’effet de la musique sur l’humain. Il souhaite dire aux « ados » qu’au-delà de la vision utilitariste qui prédomine dans notre monde, il existe un autre monde, intangible, dans lequel les arts et la culture règnent parfois en toute inutilité, parfois en beauté profonde et signifiante.

Mélanie Lucas – « Laurence et Lorance »

Enseignante de théâtre au secondaire, Mélanie  imagine sa pièce comme un dialogue entre deux adolescents qui, malgré leur diversité sociale, culturelle et économique, se retrouvent pris avec le même sentiment suffocant : celui de se sentir étranger au monde qui les entoure et dépendant du milieu dans lequel ils évoluent. Elle a envie, avec « Laurence et Lorence », de donner accès aux jeunes aux possibilités infinies qui les attendent.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×