27.11.2020
Gouvernement du Québec
Nouvelle de 17 h Possibilité d'un vaccin: LA meilleure nouvelle de la journée

Possibilité d’un vaccin: LA meilleure nouvelle de la journée

Nouvelles éclosions de cas de COVID-19 à Matane

Le directeur régional de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent, Dr Sylvain Leduc, salue l’annonce selon laquelle un vaccin contre la COVID-19 conçu la firme Pfizer et son partenaire BioNTech est à la dernière étape de son processus de validation.

Pour le Dr Leduc, c’est une excellente nouvelle, mais il invite les citoyens du Bas-Saint-Laurent à se montrer réalistes, en leur affirmant que le meilleur moyen de combattre la propagation du coronavirus demeure l’application des mesures sanitaires : distanciation sociale, port du couvre-visage et lavage régulier des mains.

« Ce serait prématuré de se réjouir, même si c’est LA meilleure nouvelle qu’on a reçue aujourd’hui. Reste qu’on est encore très loin de l’approbation. Selon ma compréhension, c’est un vaccin dont les essais se poursuivent. On va prendre cette nouvelle pour ce qu’elle est – porteuse d’espoir- mais à court terme, il faut continuer de se serrer les coudes en appliquant les mesures sanitaires, car ce n’est que dans plusieurs mois qu’un premier vaccin sera peut-être déployé. Il faut se montrer patient », commente le Dr Leduc.

La situation empire à Matane

Par ailleurs, le Dr Leduc tenait un point de presse concernant la situation au Bas-Saint-Laurent et à Matane en particulier, cet après-midi, en compagnie du directeur du programme de soutien à l’autonomie des aînés du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Frédéric Gagnon.

Un second foyer d’éclosion a été identifié dans une autre résidence privée pour personnes âgées de Matane, la résidence des Sages, où six cas de COVID-19 ont été découverts. Ces cas s’ajoutent aux 63 de la résidence Des Bâtisseurs, où un troisième décès s’est produit. « La bonne nouvelle dans le cas de la résidence Des Bâtisseurs, c’est qu’il n’y a pas de nouveaux cas dans celle-ci depuis deux jours », indique le Dr Leduc.

Le Dr Sylvain Leduc. (Photo capture d’écran Pierre Michaud)

Dépistage

« Des résidents, des travailleurs et des aidants naturels sont atteints à la résidence des Bâtisseurs. Nous avons toujours deux hospitalisations aux soins intensifs avec cette éclosion. Nous poursuivons nos efforts pour contrer cette éclosion. Cela implique donc encore du dépistage à la résidence des Bâtisseurs encore aujourd’hui, auprès de ceux qui étaient négatifs la première fois. On le fait parce que lors du premier dépistage, ils auraient pu être dans la période d’incubation », ajoute le directeur régional de la Santé publique.

« À la résidence des Sages, ce sont cinq résidents et un travailleur qui sont infectés. Une personne a été hospitalisée et une autre a été transférée dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée. Il n’y a pas de lien entre les deux éclosions. Le virus circule dans la Matanie depuis un certain temps et la transmission est communautaire. Elle se retrouve dans les lieux publics », a poursuivi Sylvain Leduc.

Toutes les résidences

Toutes les résidences pour personnes âgées de la Matanie ont été invitées à resserrer leurs mesures sanitaires et à faire en sorte qu’il y ait le moins possible de déplacements.

Messieurs Leduc et Gagnon ne craignent pas que le Bas-Saint-Laurent passe au stade d’alerte rouge, mais rappellent que Matane n’est pas le seul endroit où on retrouve de nouveaux cas chaque jour, au Bas-Saint-Laurent. Une éclosion mineure est d’ailleurs survenue à l’Unité de médecine familiale (UMF) de Rimouski.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×