27.11.2020
Nouvelle de 17 h « J’adore ce que je vois » - Frédéryck Janvier

« J’adore ce que je vois » – Frédéryck Janvier

Les Huskies visitent l’Océanic jeudi et vendredi

Le défi sera se taille pour l’Océanic qui se prépare à accueillir les Huskies de Rouyn-Noranda et les Foreurs de Val-D’Or pour trois parties dans les quatre prochains jours.

Les Huskies, qui seront les visiteurs jeudi et vendredi, ont marqué 35 buts en 10 parties cette saison, 14 de plus que l’Océanic. À lui seul, le vétéran de 19 ans Alex Beaucage revendique 13 buts et 19 points.  

« Rouyn possède le meilleur franc-tireur du circuit. Beaucage, ce sera un gros défi pour notre brigade défensive. En même temps, on joue du hockey très responsable et il faut continuer de s’améliorer de ce côté-là. On disait aux gars que tant qu’on va donner deux buts par match, on peut aspirer à la victoire et c’est ce qu’on a fait dernièrement », souligne Serge Beausoleil.

Comme ses joueurs, ce dernier est content d’affronter de nouvelles équipes. « Ça va être le fun de voir d’autres adversaires, des adversaires coriaces, et de voir comment notre équipe va pouvoir réagir. La semaine prochaine, c’est nous qui ferons 12-13 heures d’autobus. Dans les conditions actuelles, ce n’est pas l’idéal, mais on fait tous des efforts importants pour trouver des solutions pour jouer », explique-t-il.

Janvier

Après avoir raté deux semaines, Frédéryck Janvier a effectué un retour au jeu en fin de semaine dernière à Baie-Comeau où l’équipe a gagné ses deux matchs. Il estime qu’elle est prête pour le défi qui l’attend avec six parties en onze jours face aux deux formations de l’Abitibi. « Les vétérans, on embarque bien les jeunes avec nous. J’adore ce que je vois, je vois qu’on progresse. Les bonnes choses s’en viennent. On a trois victoires d’affilée et je pense que ça va continuer comme ça », dit-il.

À sa troisième saison, l’attaquant de 18 ans est une pièce importante de l’échiquier offensif. « Je ne me suis pas mis d’attentes cette saison. L’équipe t’aide à avoir de bonnes performances, ce n’est pas juste personnel. Le coaching staff aussi. Je suis conscient que je peux produire offensivement. Je travaille fort sur mes lancers et sur mes jeux collectifs. »

Coxhead

Les médias ont aussi questionné Serge Beausoleil sur Andrew Coxhead qui lui donne de l’excellent hockey depuis quelques semaines même si les points ne sont pas toujours là. « Je suis content vous en parliez. On a des statistiques avancées qui sont très probantes. Il joue en moyenne 22 minutes et demie par match. Pour un attaquant, c’est impensable. Il joue sur l’avantage numérique et sur la première unité en désavantage. Andrew, c’est un cheval. Au début, il serrait beaucoup le bâton. En ce moment, une belle chimie s’installe entre lui, Paré et Dumoulin. Il les complète très bien et joue du très bon hockey », observe l’entraineur-chef.

Ludovic Soucy ne devrait pas être disponible en raison d’une blessure mineure et Zachary Bolduc, qui se remet d’une appendicectomie, pourrait revenir au jeu dimanche, mais pas avant. « Il a le feu vert pour lundi, on verra si on peut gagner 24 heures », précise Beausoleil qui a rappelé Logan Costenaro, un attaquant de 17 ans acquis pour un choix de 9e ronde avant le début de la saison. 

Européens

Concernant les Européens, Beausoleil entrevoit la lumière au bout du tunnel. « On devrait avoir de bonnes nouvelles sous peu. Dans le dossier Lazarev (Alexander), ça suit son cours. C’est l’agent qui pilote le tout. Concernant Raska (Adam), il commence son camp pour les championnats du monde avec l’équipe tchèque. La suite, après le championnat qui va se tenir au Canada, pourrait être très positive pour nous. Son visa sera bon pour six mois. J’ai eu la chance de discuter avec lui hier. À vous de lire entre les lignes. Les chances sont très bonnes qu’il soit avec nous après le championnat », fait-il savoir.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×