Nouvelle de 19 h Charles Ruest toujours confiant de sauver les «Ateliers»

Charles Ruest toujours confiant de sauver les «Ateliers»

L’étudiant en architecture Charles Ruest, de Rimouski, est toujours confiant de pouvoir contribuer à la restauration d’un bâtiment qu’il considère important pour le patrimoine de Rimouski.

Avec le dossier de la cathédrale qui refait surface de même que celui de la gare de Rimouski, traité récemment par le journal le soir, les questions de patrimoine redeviennent d’actualité.



Lors de ses échanges avec la Ville, à l’époque lointaine de ce qui était notre vie normale avant la crise sanitaire, monsieur Ruest ne semblait pas avoir beaucoup progressé dans sa volonté de réhabiliter l’ancienne académie des Frères du Sacré-Cœur, devenue les Ateliers Saint-Louis à la suite de son acquisition par Rimouski.

Ses suggestions avaient été accueillies et entendues par les autorités, mais malgré toute la bonne volonté du monde, les subventions disponibles pour soutenir la rénovation d’un bâtiment du genre n’étaient pas assez importantes pour justifier un investissement municipal.


Avance

« Je n’ai pas cessé mes efforts pour les Ateliers Saint-Louis. Je dirais même que je ne suis pas seul et que je fais des démarches sérieuses avec d’autres gens qui nous permettent d’entretenir de l’espoir. Si vous me demandez si ça va à mon goût, je vous dirais que ça avance bien », indique monsieur Ruest en entrevue avec le journal le soir.



« J’aimerais bien vous en dire davantage, car je suis encouragé, mais je ne peux malheureusement pas le faire. Il y a des démarches en cours qui doivent demeurer confidentielles. Le but demeure de préserver le bâtiment le plus possible. Chose sûre, si l’on se dirige vers l’option qui est envisagée actuellement, ce serait certainement mieux qu’une démolition », ajoute Charles Ruest.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×