Nouvelle de 18 h Le maire Parent démontre que Rimouski est à l’avant-garde en environnement

Le maire Parent démontre que Rimouski est à l’avant-garde en environnement

Le maire, Marc Parent, a fait la démonstration à une demi-douzaine de contribuables inquiets de la situation de l’environnement que la Ville de Rimouski ne regarde pas passer la parade.

C’est ce qui ressort notamment de la série de questions adressées aux élus par des citoyens, lors de l’assemblée ordinaire du conseil municipal, lundi dernier.



« De toutes les villes comparables, Rimouski a le meilleur taux d’enfouissement des matières résiduelles. La pro-activité de la Ville de Rimouski dans le développement d’une stratégie pour gérer tout le processus de compostage est une partie intégrante de ce succès. Ce sont près de 40 000 tonnes de matières résiduelles qui ont été compostées depuis l’entrée en vigueur en 2013. Ça a eu comme effet de diminuer de 32% nos déchets résidentiels. Il y a 150 industries, commerces et institutions qui participent au processus de compostage avec les citoyens », explique monsieur Parent.

Véhicules électriques


« Nous avons aussi, depuis trois ans, pérennisé le fonds pour les projets écoresponsables. C’est un quart de million de dollars par année que le conseil met à la disposition des projets écoresponsables. Ce qui a entre autres permis d’aller de l’avant avec la réglementation sur les sacs de plastique, avec la réglementation des véhicules à moteur (moteur en marche à l’arrêt) et de plus en plus, l’acquisition de véhicules électriques. Tout récemment, nous avons permis le compostage dans les édifices de plus de 13 logements. Il y aura toute une démarche, aussi, qui va découler de l’inventaire arboricole qu’on a demandé. Il y aura une politique de l’arbre et toute une stratégie visant à peupler davantage le milieu urbain avec des arbres de différentes espèces », précise-t-il.

Consommation électrique



La Ville a aussi pris des mesures pour minimiser la consommation électrique de ses bâtiments. « Nous sommes toujours à la recherche de façons de mieux utiliser l’énergie. Nous avons plusieurs initiatives en marche, mises de l’avant par le conseil municipal, à la suite de recommandations de l’appareil municipal. »

Le maire Parent a aussi indiqué que  90% des matières recyclables  sont effectivement recyclées, toutes matières confondues, à Rimouski.


Marc Parent. (Photo: Ville de Rimouski)

Urgence climatique

« La Ville de Rimouski a reconnu l’urgence climatique. Nous avons, clairement, déjà attaqué la problématique. Nous écoutons les suggestions des citoyens. Je parlais tantôt des moteurs de véhicules à essence qui tournaient au ralenti. C’est un citoyen qui est venu nous en parler. On a poussé la démarche, on a adopté la réglementation et on en est maintenant à la mise en œuvre, en janvier prochain. La Ville fait beaucoup, mais ce n’est pas à la Ville d’être la seule tributaire de ces actions. Un des moyens d’atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre, c’est par l’exemple. Je pense que la Ville de Rimouski donne l’exemple en allant de l’avant avec de nombreuses initiatives climatiques », commente monsieur Parent, à ce sujet.

« Les gouvernements supérieurs ont aussi un rôle important à jouer dans tout ça. Bref, nous avons tous un rôle à jouer pour atteindre les objectifs de préservation de l’environnement », renchérit Marc Parent.

Véhicules de la Ville

Aussi, pour ce qui est de véhicules à moteur de la Ville, le maire Parent a rappelé qu’on a fait des efforts significatifs qui ont rapporté des dividendes.

« Encore ce soir, nous avons procédé à l’achat de deux véhicules hybrides et nous avons fait cet achat auprès d’un concessionnaire de Rimouski. Dans la mesure du possible, on achète toujours le véhicule le plus écoresponsable. Dans les véhicules lourds, c’est extrêmement difficile d’acheter des véhicules électriques qui ne sont carrément pas disponibles. Cependant, nous avons fait des efforts considérables dans le maintien d’une flotte de qualité et à faible consommation. »

« Il y a une diminution moyenne de 15% à 20% de la consommation d’essence de nos gros véhicules, entre 2005 et 2020.  De 2014 à 2017, le remplacement de ces véhicules a été tourné vers des véhicules neufs, ce qui permet de diminuer les coûts d’entretien et de consommation. On recense une diminution de 5% de la consommation d’essence avec l’achat d’équipement plus récent, sur un budget de plus de 1 M$ en achat d’essence et de diesel. Comparativement aux véhicules d’il y a 15 ans, on a réduit les émissions de gaz à effet de serre de 96%. Notre politique de gestion a des impacts très importants », conclut monsieur Parent.

Notons que la Ville utilise des pneus remoulés pour ses véhicules.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×