Nouvelle de 18 h Les élections à la Fabrique sont retardées

Les élections à la Fabrique sont retardées

Les élections aux postes de marguilliers de la Fabrique Saint-Germain sont retardées et pourraient avoir lieu quelque part autour du mois de mars ou du mois d’avril.

C’est ce qui ressort notamment d’un entretien avec le président de la Fabrique Saint-Germain, Jean-Charles Lechasseur, hier, à l’occasion du tournage d’une émission sur la célébration de Noël dans la cathédrale qui sera diffusée sur différentes plateformes demain soir, à 23 h.



« Nous entrons normalement dans le processus électoral 60 jours avant la fin de l’année. Là, nous sommes affectés par ce qui se passe en Cour (NDLR : L’Archevêché a entrepris une procédure pour faire démettre des marguilliers de leurs fonctions). Ce n’est pas ce qu’on souhaite. On ne s’accroche pas à nos postes de marguilliers pour être là à vie, vous savez. Un moment donné, on doit se renouveler », explique monsieur Lechasseur.

Candidat?


Ce dernier aurait-il l’intention de déposer de nouveau sa candidature?

Monsieur Lechasseur ne répond pas tout-à-fait, laissant entendre qu’il n’est pas rendu là. « Si on avait été dans un processus normal, j’aurais eu à me poser la question à peu près maintenant. Suis-je prêt à revendiquer un nouveau mandat ou est-ce qu’on veut me le confier? J’aurais évalué notre travail et j’aurais dit oui ou non. C’est ce que je vais faire le moment venu. »



Le président de la Fabrique estime néanmoins que nous en sommes à un tournant très important en ce qui concerne l’avenir de la cathédrale, qui était fermée depuis six ans, car on craignait pour la sécurité des utilisateurs. Le rapport d’un ingénieur spécialisé, Marcel LeBlanc, a cependant démontré qu’elle aurait pu demeurer ouverte.

Regain d’intérêt


Un des principaux objectifs de la présentation d’une célébration dans la cathédrale de Rimouski pour Noël, même virtuelle et avec une poignée de personne sur le plateau, est de démontrer que les citoyens veulent et peuvent se réapproprier l’église mère de Rimouski. Il semble être atteint, avant même sa diffusion.

On entrevoit de nouveaux candidats pour le conseil de Fabrique le moment venu et on sent un regain d’intérêt. Des initiatives intéressantes s’annoncent. Ce sera à suivre avec nous.

« Bravo aux personnes qui se tiennent debout pour la cathédrale. Toute cause juste et raisonnable mérite notre attention et des efforts de réussite. Merci à vous gens remplis de bonne volonté ! Noël, c’est aussi la solidarité et la fraternité dans l’amour », a notamment écrit Marc-André Lévesque, un fidèle lecteur, hier, sur la page Facebook du journal le soir.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×