Nouvelle de 17 h La chaîne de solidarité prend encore de l’ampleur

La chaîne de solidarité prend encore de l’ampleur

La Fondation Marcel-Gagné et le restaurant La Maison du Spaghetti de Rimouski ont tenu parole et distribué 1 000 portions de nourriture pour une demi-douzaine d’organismes, pour Noël, dans les derniers jours.

Cette distribution effectuée entre le 23 et le 26 décembre est le fruit d’une belle chaîne de solidarité humaine initiée par le restaurateur Tommy Lemieux-Cloutier, le 9 décembre dernier. Il avait préparé 500 portions de sauce à spaghetti et 500 portions de lasagne avec son équipe, pour des usagers du comptoir alimentaire Moisson Rimouski-Neigette.



Du même coup, il lançait un appel à la solidarité, se disant prêt à préparer des mets additionnels s’il était soutenu par des individus ou organismes qui contribueraient à financer les frais de base. Marcel Gagné a alors proposé que sa Fondation finance une autre phase de production de 1 000 portions.

Marcel Gagné en compagnie de Karine Bérubé, de La Maison du Spaghetti. (Photo: courtoisie)

Réponse


« Et Marcel Gagné, à qui on dit un immense merci, n’est pas le seul à avoir répondu à notre invitation. La réponse d’autres gens d’affaires est très motivante. Par exemple, nous avons pu accompagner chaque portion distribuée dans les derniers jours d’un chocolat offert par la chocolaterie-pâtisserie Aux Bienfaits qui se joint au mouvement. De plus, j’ai des connaissances qui ont proposé de poursuivre la chaîne de solidarité dans les prochains jours en mettant leur entreprise à contribution. Je les rencontre ce lundi et je dirais que ça augure bien pour qu’il y ait d’autre production de nourriture qui serait distribuée d’ici le jour de l’An », commente monsieur Lemieux-Cloutier.

Daniel Albert et Karine Bérubé à l’étape du chargement de la nourriture produite. (Photo: coutroisie)

Des bénéficiaires parrainés par l’Auberge du Cœur Le Transit, les Petits Frères, l’Arrimage, l’Office d’habitation Rimouski-Neigette, Accueil Maternité, le Centre de prévention du suicide et de crise du Bas-Saint-Laurent et le Répit du passant ont profité des dons des derniers jours, ceux de la phase de production soutenue par la Fondation Marcel-Gagné.



Marcel Gagné, à droite, est allé prendre livraison des gâteries offertes par Aux Bienfaits. (Photo: courtoisie)

« Comme je l’ai dit au début : ça fait vraiment du bien de donner, surtout que plusieurs de ces bénéficiaires sont des gens qui sont seuls dans la vie et qui n’ont eu personne avec qui fêter Noël », ajoute le restaurateur bien connu.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×