Nouvelle de 19 h Québec solidaire appelle à la régularisation des travailleurs essentiels

Québec solidaire appelle à la régularisation des travailleurs essentiels

Le responsable de Québec solidaire en matière d’immigration, Andrés Fontecilla, joint sa voix à celle de la Coalition pour la régularisation des statuts et appelle le premier ministre François Legault à faire preuve d’ouverture pour élargir le programme de régularisation à tous les travailleurs essentiels à statut précaire qui ont travaillé au front contre la pandémie.



« Après leur avoir entrouvert la porte à plusieurs reprises, François Legault a finalement viré sa chemise de bord et claqué la porte en pleine face de tous les travailleurs à statut précaire qui ont mis leur vie en danger pour prendre soin de notre monde au plus fort de la pandémie. Le premier ministre est de plus en plus isolé dans ce dossier. Il y a un large consensus qui est en train de s’installer au Québec. Tout le monde est d’accord que ces personnes méritent notre reconnaissance. Il faut poser des gestes forts pour qu’ils puissent vivre et travailler dans la dignité », lance M. Fontecilla.


Pétition de 2 000 noms

Le député de Laurier-Dorion a également déposé en chambre une pétition de près de 2000 signatures qu’il avait parrainée en soutien à Mamadou Konaté, un travailleur essentiel menacé de déportation après avoir oeuvré dans un CHSLD durant la première vague.

Le député solidaire déplore également que les députés de la CAQ aient refusé, lors d’une séance de travail à la Commission des relations avec les citoyens, d’accepter sa proposition de tenir un mandat d’initiative pour étudier l’enjeu de la régularisation des travailleurs essentiels à statut précaire.

« Tout le Québec a reconnu l’importance de ces travailleurs dans notre société depuis le début de la pandémie. Ça s’appelle de la gratitude! Comment ça se fait que le premier ministre n’est pas capable, lui, de faire preuve de gratitude envers ceux qu’il s’obstine pourtant à appeler les “anges gardiens”? L’attitude de fermeture de la CAQ est indigne de nos valeurs québécoises d’ouverture et d’inclusion. Le gouvernement essaie peut-être de balayer le problème sous le tapis, mais celui-ci ne va pas disparaître. On va continuer de se battre pour la reconnaissance de ces personnes jusqu’à ce que la CAQ entende raison », martèle le député solidaire.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×