Nouvelle de 18 h Battu par le jeu de puissance des Remparts

Battu par le jeu de puissance des Remparts

L’Océanic s’incline 4-2

Quatre buts en avantage numérique ont permis aux Remparts de Québec de vaincre l’Océanic par 4-2, mardi après-midi, dans l’environnement protégé du Colisée Financière Sun Life.

Pendant que les Remparts faisaient mouche quatre fois en huit occasions, l’Océanic a été 0 en 7 en avantage numérique. 



« On a joué une bonne deuxième période, mais les unités spéciales nous ont fait mal. Quatre punitions contre une en première, et pas des bonnes non plus. Et, on les a mal défendues en plus. On en arrache sur les unités spéciales présentement », a commenté Serge Beausoleil. 

Pour sa part, Patrick Roy a salué la sortie de sa troupe. « J’ai adoré la façon dont on a joué. Notre jeu de puissance a été le fait saillant de ce match. On a bien bougé la rondelle pour faire mal à l’adversaire. Même à cinq contre cinq, on a eu de très bonnes chances », a dit Roy.


Le ton monte

L’entraineur-chef des Remparts est revenu sur sa sortie verbale à l’endroit de son vis-à-vis lors d’un arrêt de jeu en deuxième période. « J’ai beaucoup de respect pour Serge Beausoleil. Il est l’un des très bons entraineurs de notre ligue. Mais, quand on commence à parler aux joueurs, ça n’a plus sa place dans le hockey d’aujourd’hui. »



« Caron (Thomas) s’en est pris à notre meilleur marqueur. Je lui ai dit de s’en prendre à un gars de sa grosseur. Je pense que Patrick n’a pas aimé que je parle à son joueur. Si on s’en prend à son meilleur marqueur de l’autre côté, je pense que Patrick va réagir de la même façon », a rétorqué l’entraineur-chef de l’Océanic. 

Olivier Pouliot a connu un fort match en attaque pour les gagnants en préparant trois buts. « Tout a bien fonctionné sur le jeu de puissance aujourd’hui. On a une bonne cohésion et on va continuer de bâtir là-dessus », a dit l’attaquant de 19 ans, originaire de Rimouski, qui connait un excellent départ avec les Remparts avec cinq mentions d’assistances en trois parties. « C’est le fun de jouer dans un top 6 avec Théo (Rochette) et Tom (Thomas Caron). »


Québec à l’attaque

Les Remparts ont largement dominé le premier engagement pour prendre les devants 2-0 sur les buts de Théo Rochette et Gabriel Montreuil sur des jeux de puissance. Le chiffre des lancers (17-5) indique bien l’allure de la période.

Jacob Mathieu marque son troisième but de la saison. (Photo : LHJMQ – Iften Redjah)

Viljami Marjala a augmenté l’avance des Remparts à mi-chemin en deuxième avant de voir l’Océanic rebondir avec deux buts, ceux de Simon Maltais, son premier en carrière, et de Jacob Mathieu, dans les derniers instants de la période que l’Océanic a dominé 16-4 dans les tirs au but.

Gabriel Montreuil a été le seul marquer en troisième, à nouveau sur le jeu de puissance, aux dépens de Raphaël Audet qui a repoussé 28 lancers. À l’autre bout Thomas Sigouin a réalisé 27 arrêts. 

En bref

Dans ses trois matchs depuis samedi, l’Océanic est 1 en 17 sur le jeu de puissance… Les défenseurs Mathis Gauthier et Philippe Casault ainsi que les attaquants Émile Lambert et Samy Paré ont été retirés de l’alignement… Prochain match de l’Océanic : jeudi 19 h contre Baie-Comeau…


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×