Actualités Océanic Battu en prolongation par un but de Belliveau

Battu en prolongation par un but de Belliveau

L’Océanic s’incline 2-1 face aux Olympiques

Isaac Belliveau a joué le héros en prolongation dans le gain des Olympiques de Gatineau par 2-1 sur l’Océanic, vendredi soir, dans l’environnement protégé du Centre Vidéotron de Québec.  

L’ancien de l’Océanic s’est amené seul vers Creed Jones pour le déjouer. Il venait de récupérer la rondelle en zone neutre après qu’elle ait frappé la barre horizontale sur un lancer de Xavier Cormier. L’Océanic n’a pas joué de chance sur la séquence. 



« C’est mon ancienne équipe, je voulais les battre, je marque le but gagnant, c’est vraiment cool. Le jeu était serré sur la patinoire. L’Océanic est une équipe qui travaille toujours fort et qui gagne ses batailles », a dit Belliveau dans un point de presse virtuel.

Serge Beausoleil était déçu du point laissé sur la table, mais pas de la performance de sa troupe et de son nouveau gardien, Creed Jones. « Il a été très solide et est l’une des raisons pour lesquelles on est allé chercher un gros point ce soir, même si je crois qu’on en méritait deux », a-t-il dit.


L’entraineur-chef a particulièrement salué la performance de sa brigade défensive. « Il faut donner crédit aux gars, on a une défensive qui est très jeune avec quatre gars de 17 ans qui jouent très bien, qui jouent de grosses minutes. Hinds et Biakabutuka sont en train de devenir un solide duo en arrière. D’Amours a très bien fait ça aussi. Maltais et Gauthier également. Les gars ont travaillé très fort ce soir. À l’attaque, j’ai bien aimé le comportement de tous nos joueurs. On progresse de match en match et j’aime bien la cohésion qui s’installe. Il reste à peaufiner les unités spéciales. On va travailler là-dessus. »

Période tranquille



La première période a fourni peu d’action avec une douzaine de tirs au but au total et très peu de chances de marquer. C’est finalement tard en deuxième période que Kieran Craig a ouvert le pointage pour les Olympiques quand son lancer a battu Creed Jones.

Il a fallu attendre à la 53e minute de jeu pour voir William Dumoulin créer l’égalité avec un tir des poignets dans la partie supérieure. Un but mérité alors que cette troisième période a été largement dominée par l’Océanic.


Jones a bloqué 21 lancers. À l’autre bout, Rémi Poirier a excellé sur les 29 rondelles de l’Océanic en sa direction.  

En bref

Pour la première fois de la saison, Luka Verreault a été retiré de l’alignement… Xavier Ducharme et Philippe Casault (blessé) étaient les autres absents… Raphaël Audet était l’adjoint de Creed Jones Prochain match de l’Océanic : dimanche soir, 19 h, contre Rouyn-Noranda dans la bulle du Centre Vidéotron…


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×