Nouvelle de 18 h Le CISSS se donne encore du temps pour choisir le site de...

Le CISSS se donne encore du temps pour choisir le site de vaccination de Rimouski

On recherche un local d’environ 10 000 pieds carrés

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent se donne encore quelques jours pour trouver l’endroit qui pourrait être le mieux adapté pour sa campagne de vaccination contre la COVID-19, à Rimouski.

Sept des huit sites de la campagne de vaccination régionale ont été identifiés hier. Il s’agit du Colisée Béton-Provincial à Matane (MRC de la Matanie), du centre récréoculturel d’Amqui (MRC de la Matapédia), de la salle Les Alcyons de Mont-Joli (MRC de la Mitis),  du centre culturel de Trois-Pistoles (MRC des Basques), du local de l’ancien commerce Meubles Réal Levasseur à Rivière-du-Loup (MRC de Rivière-du-Loup), de l’église catholique Saint-Mathias à Témiscouata-sur-le-Lac (MRC du Témiscouata) et du centre municipal de Saint-Philippe-de-Néri (MRC de Kamouraska). Le CISSS a alors précisé que le site de Rimouski serait annoncé ultérieurement.



Aucune décision n’était encore prise lorsque le journal a joint le conseiller aux communications du CISSS, Giles Turmel, en début d’après-midi, aujourd’hui, qui ajoutait cependant qu’il n’y a rien d’alarmant dans ce délai, ni d’embûche particulière mis à part des besoins exceptionnels.

Plan B


« Nous avons des discussions avec plusieurs locateurs potentiels. Eux ont des enjeux et nous on en a aussi. Par exemple, pour Rimouski, compte tenu de l’importance de la population, il faut un site où on peut vacciner au moins 1 400 personnes par jour. Cela implique qu’il nous faut un local qui ait au minimum une superficie de 8 000 à 10 000 pieds carrés. Il y en a, mais il n’y en a pas des tonnes. Nous avons identifié un site temporaire, au cas où…, mais la vaccination ne commence pas avant le 8 mars. Toutefois, si la campagne commençait demain matin, on serait déjà capable de donner des vaccins. On ne dit pas le nom de l’endroit maintenant pour ne pas créer de confusion. Nous regardons toutes les options, publiques ou privées. On va en avoir un, site, ce n’est qu’une question de jours », explique monsieur Turmel.

Les 4 000 premières doses réservées



Ce dernier confirme par ailleurs que toutes les places disponibles pour le début de la campagne de vaccination contre la COVID-19 ont déjà été attribuées. Ce sont donc 4000 personnes de plus de 80 ans qui ont obtenu un rendez-vous hier et ce matin. Dès que le CISSS du Bas-Saint-Laurent aura la confirmation de nouveaux arrivages de vaccins, de nouvelles places de rendez-vous seront accessibles.

Rappelons que la vaccination pour les quelque 10 000 personnes de 80 ans et plus que compte la région va se mettre en branle dans la semaine du 8 mars.


Le CISSS du Bas-Saint-Laurent tient également à préciser que les personnes de 80 ans et plus qui vivent dans des résidences privées (RPA) ne doivent pas prendre de rendez-vous, car elles seront vaccinées directement dans leurs milieux de vie.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×