Nouvelle de 19 h Le temps presse pour la relance du transport aérien régional

Le temps presse pour la relance du transport aérien régional

Le Parti Québécois revient à la charge dans le dossier du transport aérien régional; il réclame que le ministre des Transports, François Bonnardel, dépose au plus vite son plan d’intervention, et ce, afin d’assurer la stabilité et la pérennité des dessertes aériennes régionales.

Le député rappelle que le groupe transpartisan, mis sur pied par le ministre en juillet 2020, a terminé ses travaux en novembre dernier.



Pendant ceux-ci, le PQ estime que plusieurs propositions ont été mises en avant dans le but de définir un meilleur modèle pour assurer une desserte aérienne fiable et durable en région.

« Nous attendions tous le dépôt du rapport de l’expert de HEC (Hautes études commerciales) Montréal associé au dossier, Jacques Roy, et de ses recommandations en janvier, tel que l’avait laissé entendre le ministre, après un premier report. Mais, depuis, c’est silence radio », constate le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole du Parti Québécois en matière de transports, Joël Arseneau.


« Cette situation est d’autant plus préoccupante qu’en région, de nombreux intervenants se questionnent sur la volonté réelle du gouvernement de revoir en profondeur le modèle de desserte aérienne, neuf mois après l’abandon des dessertes régionales par Air Canada », précise un communiqué du PQ.

« Si la CAQ n’agit pas, est-ce parce qu’elle n’a pas véritablement l’intention de revoir le modèle de ce service essentiel? Or, plusieurs l’ont mentionné, lors des travaux : la solution ne réside pas dans un simple soutien à court terme aux acteurs régionaux déjà en place », a poursuivi le député.



Joël Arseneau (Photo: archives)

Échéance

Celui-ci rappelle par ailleurs que le programme d’urgence pour soutenir les transporteurs essentiels, mis sur pied le 1er avril 2020, vient à échéance le 31 mars prochain, soit dans moins de trois semaines.


« Les élus, l’industrie, la population, tout le monde est dans l’incertitude la plus totale. Le ministre doit sortir de son mutisme et confirmer que les consultations des derniers mois n’ont pas été menées en pure perte! Il a en main tout ce qu’il lui faut pour agir, pour soutenir un réseau de dessertes aériennes robuste, tant à court terme qu’à long terme, au bénéfice des régions du Québec et des gens qui y vivent », a conclu Joël Arseneau.

En résumé

  • Le groupe d’intervention sur la relance des services aériens régionaux a terminé ses travaux depuis maintenant quatre mois, et on en attend toujours les conclusions.
  • Le modèle doit être revu en profondeur pour assurer la pérennité de ce service essentiel.
  • Le programme de soutien d’urgence vient à terme dans moins de trois semaines; il est temps que le ministre réponde aux questions et calme les inquiétudes.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×