Nouvelle de 18 h Huit élus martèlent leur message : l’Est du Bas-Saint-Laurent est bien connecté

Huit élus martèlent leur message : l’Est du Bas-Saint-Laurent est bien connecté

Huit élus de MRC et villes du Bas-Saint-Laurent effectuent une sortie publique pour confirmer que la connexion internet est de bonne qualité sur leur territoire et représente un outil de développement économique qu’ils veulent faire valoir.

C’est ce qui ressort notamment d’une lettre ouverte signée par les élus régionaux Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette; Marc Parent, maire de Rimouski; Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis; Martin Soucy, maire Mont-Joli; Andrew Turcotte, préfet de la MRC de la Matanie; Jérôme Landry, maire de Matane; Chantale Lavoie, préfète de la MRC de La Matapédia et Pierre D’Amours, maire d’Amqui, qui a été transmise au journal cet après-midi.



« À titre d’élus bénéficiant d’une couverture internet unique en région, nous tenons à saluer l’annonce du gouvernement du Québec il y a de cela quelques jours : un investissement de 600 M$ pour faire en sorte que tous les Québécois puissent avoir accès à internet haute vitesse d’ici l’automne 2022 », mentionnent-ils.

Francis Saint-Pierre (Photo: archives)

« Cette annonce permettra à l’ensemble des régions du Québec d’aplanir les disparités de couverture qui freine le développement économique local. À titre d’exemple, deux réalités cohabitent bien malgré nous au Bas-Saint-Laurent. Le secteur Ouest du territoire se bat depuis de nombreuses années pour obtenir accès à internet haute vitesse et nous sommes tout à fait conscients des défis et problèmes causés par cette situation et nous sommes entièrement solidaires.  Quant au secteur Est, il se retrouve parmi les collectivités les mieux desservies au Canada avec 99 % de la population ayant accès à un réseau de fibres optiques. En raison de l’étendue du territoire, certaines zones hors des noyaux urbains et villageois font malheureusement exception à cette couverture », poursuivent les huit élus.


Le maire de Rimouski, Marc Parent. (Photo: courtoisie, Ville de Rimouski)

« Les villes et villages du Bas-Saint-Laurent ont beaucoup à offrir aux citoyens actuels et futurs, que ce soit par le large éventail d’activités sportives et culturelles proposées, leurs institutions scolaires de renommée internationale, leurs commerces de proximité, leurs infrastructures de loisirs à la fine pointe, entre autres. Nous offrons tous les avantages des grands centres et ce, sans les inconvénients qui s’y rattachent. Nous pouvons témoigner de l’importance de l’accès internet haute vitesse pour la qualité de vie de nos citoyens et pour le développement d’activités économiques sur nos territoires », constatent les signataires.

Région branchée et accueillante



« Les municipalités et les intervenants sociaux économiques de notre territoire travaillent extrêmement fort au recrutement d’entreprises de haute technologie et de technologie de l’information faisant valoir notre positionnement plus que favorable en matière de desserte internet. De nombreux efforts sont également déployés afin d’attirer de nouveaux résidents qui misent sur la qualité exceptionnelle de notre réseau notamment pour les activités de télétravail. L’annonce du Gouvernement du Québec permettra enfin dans un avenir rapproché, on l’espère, à tout le Bas-Saint-Laurent de se targuer d’être une région branchée et accueillante », écrivent les huit élus municipaux.

Le maire de Mont-Joli, Martin Soucy. (Photo: capture d’écran)

Essentiel


« Nous espérons ainsi laisser derrière nous les messages véhiculés dans les médias nationaux dénonçant l’état lamentable de l’accès internet haute vitesse au Bas-Saint-Laurent. Nous considérons que ces propos ont un impact négatif important sur l’attractivité de notre région que ce soit pour les entrepreneurs, les travailleurs autonomes ou pour les gens de l’extérieur de la région qui souhaitent venir s’établir ici ou visiter nos différents milieux de vie. »

Bruno Paradis (Photo: courtoisie)

« Pour nous, il est maintenant essentiel de faire ressortir le message suivant : peu importe où vous vous établissez dans l’Est du Bas-Saint-Laurent, vous aurez accès à l’internet haute vitesse. Nous avons des milieux de vie qui n’ont rien à envier aux grands centres et nous entendons bien continuer à nous démarquer en matière de qualité de vie. Nous comptons donc, par cette lettre ouverte, rassurer la population actuelle et future que nous accordons une importance prioritaire à l’accès à l’internet haute vitesse. »

Chantale Lavoie (Photo courtoisie)

Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette;

Marc Parent, maire de Rimouski;

Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis;

Martin Soucy, maire Mont-Joli;

Andrew Turcotte, préfet de la MRC de la Matanie;

Jérôme Landry, maire de Matane;

Chantale Lavoie, préfète de la MRC de La Matapédia;

Pierre D’Amours, maire d’Amqui.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×