Actualités Économie Projet de Groupe Fari : le promoteur confiant de pouvoir aller de...

Projet de Groupe Fari : le promoteur confiant de pouvoir aller de l’avant

Le promoteur d’un projet de construction d’une résidence pour personnes âgées de six étages sur la rue des Flandres, à Rimouski, est confiant de pouvoir aller de l’avant à la suite de l’assemblée d’information tenue hier soir, par visioconférence.

Le projet de quelque 20 M$ pour la réalisation de 116 logements et 56 chambres est contesté par un groupe de résidents du district Saint-Pie-X qui craignent notamment des effets sur l’environnement et la circulation automobile.



« Je crois que la soirée s’est bien passée. Nous voulions présenter le projet plus en détail et répondre aux différents questionnements. Nous sommes très heureux que la Ville ait accepté notre invitation d’y participer également. Il y avait plusieurs points qui relevaient de la juridiction de la Ville. Les autorités municipales ont ainsi pu éclaircir elles aussi certaines questions. Nous considérons que notre objectif pour cette rencontre est bien atteint », explique un des trois associés de Groupe Fari, Dany Chassé, en entrevue au journal le soir

Circulation


« Nous étions contents du nombre d’inscriptions : il y a eu quelque 105 participants au pic de la présence, du côté des citoyens. J’ai l’impression que les citoyens sont beaucoup mieux informés qu’ils ne l’étaient sur notre projet. Il y a encore de grands points qui ressortent, dont la circulation sur la rue des Flandres. On a tenté de sécuriser les citoyens, en ce sens que l’impact ne sera pas aussi important qu’on le craint. Ça pourrait faire monter la circulation de 5% à 10%., pour la rue des Flandres. Quant à la vitesse des véhicules, c’est un autre dossier, qui relève pleinement de la Ville. C’est elle qui pourrait réglementer à ce sujet, peut-être avec un projet pilote », poursuit monsieur Chassé.

Environnement



« La Ville pourrait aussi intervenir sur d’autres éléments. On noius a interrogé sur la hauteur du bâtiment dans un secteur résidentiel. Nous avons expliqué que cette option a été retenue pour éviter l’étalement au niveau du sol, pour respecter les limites du terrain, respecter les bandes riverains et pour protéger les deux ruisseaux qui passent sur le terrain. Nous avons besoin de ces six étages pour rentabiliser le projet et offrir des services communautaires comme la piscine et la pharmacie. Il nous faut un certain volume pour que ce soit intéressant pour tout le monde », ajoute le promoteur.

Confiance


Dany Chassé est relativement confiant de pouvoir apporter le projet à sa prochaine étape, mais avec modération. « Confiance est un bien grand mot, mais je crois que oui, après la soirée qu’hier et après discussions avec d’autres intervenants, je dirais que oui, on est de plus en plus confiant qu’on peut aller de l’avant avec le projet. Les gens sont mieux informés et savent maintenant qu’on ne coupera pas d’arbres, notamment. Nous nous sommes fait un point d’honneur de respecter toute la réglementation environnementale. L’approche qu’on a adoptée hier et depuis une couple de semaines a permis à répondre aux incertitudes. On espère que le voisinage sera plus heureux d’accueillir le projet. »

Une esquisse d’une partie du projet de Groupe Fari dans Saint-Pie-X.

Prochaine étape

« La prochaine étape sera la décision de la Ville. Les élus se rencontrent en comité plénier lundi prochain et devraient faire part de leur position à l’assemblée suivante, à savoir s’il y a une résolution pour entamer le processus de changement de zonage », conclut Dany Chassé.

Les associés de Groupe Fari: Israël Castillo, Nick Doucette et Dany Chassé. (Photo: courtoisie)

Ville

Du côté de la Ville, le conseiller Simon Saint-Pierre se fait prudent dans ses commentaires. « C’est un dossier très délicat. Tout ce que je peux dire pour l’instant, c’est que je suis moi aussi très satisfait de cette assemblée d’information. C’est très positif. Monsieur le maire a déjà annoncé que la prochaine étape sera une discussion au sein du conseil municipal lundi prochain. »

La Ville de Rimouski a émis le communiqué suivant en fin d’avant-midi:

La Ville de Rimouski participait hier soir à la rencontre d’information virtuelle organisée par le Groupe FARI, pour présenter les détails de son projet de construction d’une résidence pour aînés sur la rue des Flandres. Lors de cette rencontre à laquelle des intervenants municipaux étaient invités, ceux-ci ont répondu aux questions des participants et proposé des solutions aux problématiques soulevées par certains résidents du secteur lors de la consultation publique. Plus de 100 personnes étaient présentes à ce webinaire visant à établir un dialogue avec la population, le Groupe FARI et l’administration municipale.

« Depuis la consultation publique, nous avons mis le projet sur pause afin de nous engager dans un processus de réflexion et d’analyse des commentaires de la population. Parmi les préoccupations en défaveur du projet, certaines figuraient en tête de liste et elles ont été traitées de façon prioritaire, dont la circulation. Aujourd’hui, je peux affirmer que nous avons analysé toutes les facettes du projet et nous avons fait le maximum pour répondre aux inquiétudes des résidents. Les solutions proposées hier répondent à la majorité des enjeux soulevés et j’espère sincèrement que celles-ci permettront au projet d’aller de l’avant pour notre collectivité », commente Marc Parent, maire de Rimouski

Projet pilote et mesures d’atténuation de vitesse

Alors qu’une réflexion sur l’abaissement de la limite de vitesse dans les quartiers résidentiels était déjà entamée, la Ville de Rimouski s’est engagée hier à devancer la mise en place d’un projet pilote de diminution de vitesse à 40 km/h et de prioriser le secteur des Prés du Saint-Rosaire, au sud du boulevard Arthur-Buies, comme première zone ciblée. Le projet comprend l’ensemble des rues résidentielles du secteur, en plus de la rue des Flandres.

Cette orientation permettrait notamment à la Ville de Rimouski de cumuler des données lors de ce premier projet pilote afin de mettre en place des zones similaires dans d’autres secteurs résidentiels où des demandes ont été déposées par le passé. Par ailleurs, la Ville de Rimouski a également proposé d’installer des mesures d’atténuation de vitesse additionnelles sur la rue des Flandres. Parmi celles-ci figurent notamment l’ajout d’arrêts toutes directions et d’avancées de trottoir à l’angle de la rue Anne-Hébert, la mise en place d’une limite de vitesse à 30 km/h près du chantier de construction et le nettoyage des rues régulier pendant toute la période de construction.

Autres solutions proposées

Lors de la consultation publique, différents volets ont été abordés, dont l’intimité du voisinage, la protection du boisé arrière, l’entretien des bandes riveraines ainsi que le déroulement du chantier de construction. Toujours dans l’optique de proposer des solutions et des compromis, la Ville de Rimouski a aussi répondu à ces préoccupations :

  • Plantation de haies, d’arbres de plus grande taille et en plus grand nombre du côté est du bâtiment;
  • Définition du boisé arrière comme « espace naturel » sous la propriété de la Ville de Rimouski où aucun aménagement n’est prévu;
  • Servitude en faveur de la Ville de Rimouski permettant l’entretien printanier du ruisseau et assurant l’écoulement naturel des eaux;
  • Application du Règlement sur le bruit, notamment les articles 8 et 10 limitant les bruits excessifs produits entre 22 h et 7 h tous les jours.
  • Application du Règlement sur les nuisances, plus particulièrement l’article 27 sur la salubrité des endroits publics demandant au promoteur de maintenir en tout temps la propreté de la voie publique (rue et trottoirs) et de procéder au nettoyage sans délai.

Bénéfices pour la collectivité

Rappelons que la collectivité et le développement de milieux de vie font partie des valeurs importantes pour la Ville de Rimouski. Ce projet de construction d’une résidence pour personnes âgées sur la rue des Flandres s’inscrit dans cette vision de développement du milieu urbain et représente de nombreux bénéfices pour la population, en plus de répondre à la forte demande en logement pour les personnes âgées de la communauté.

Pour plus de détails sur le projet, les citoyens peuvent consulter le site Web de la Ville de Rimouski.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×