Actualités Océanic La première à l’Océanic

La première à l’Océanic

Gain de 1-0 face aux Cataractes dans le premier match de la série

C’est par une victoire de 1-0 que l’Océanic a amorcé, vendredi soir, sa série au meilleur de cinq face aux Cataractes de Shawinigan.

Creed Jones a repoussé les 35 lancers de l’adversaire pour signer son premier jeu blanc à son premier départ en séries dans la LHJMQ. Devant lui, ses coéquipiers ont offert un match collectif de qualité pour limiter les chances de marquer de la puissante machine offensive des Cataractes. 



« Un match de séries âprement disputé, c’est le moins que l’on puisse dire. Creed Jones a été le joueur clé. On a donné tout ce qu’on avait. On est là pour donner du millage à tout le monde, chaque match qu’on joue. C’est ce qui est le plus important. On veut se tenir loin du banc des punitions et jouer le hockey le mieux possible », a expliqué Serge Beausoleil.

On a vite compris que son club ferait tout en son possible pour ne pas permettre aux Cataractes de prendre leur rythme. Les arrêts de jeu ont été nombreux dans les premières minutes de jeu et les chances de marquer plutôt rares jusqu’à ce qu’Alex Drover ouvre le pointage quand son corps a redirigé la rondelle dans le fond du filet après le retour de lancer de Samy Paré. Le but a été accordé après la reprise vidéo. 


Ce fut le seul filet du premier engagement et il n’y en a pas eu en deuxième, ni en troisième. La meilleure chance est venue du bâton de Marc-Antoine Pépin lors d’un lancer de punition. Il a été frustré par le gardien Jones. 

Le capitaine Nathan Ouellet s’est retrouvé dans une position inhabituelle. (Photo : Olivier Croteau / LHJMQ)

Qui provoque les mêlées ?



Beausoleil a mentionné vouloir que ses joueurs évitent les mêlées après les coups de sifflet. « Les Cataractes ont provoqué beaucoup de mêlées ce soir et il faut sortir de là. Honnêtement, j’entendais Ron (Choules) nous dire que c’était nous qui les provoquions. Sérieusement, on est un club de blancs-becs. Ça m’a fait rire un peu. On dirait un fakir qui a un harem et qui prône la monogamie. Ce n’était pas crédible », a-t-il raconté dans sa rencontre avec les médias. 

« J’ai beaucoup de respect pour Serge, mais il aime s’entendre lui-même parler », a répondu Choules qui s’est fait prudent dans ses commentaires, notamment sur le travail des officiels. « Je n’ai pas assez d’argent pour dire quelque chose … en fait, j’en ai assez, mais pas pour ça. » 


Sur le match, il n’a pas voulu lancer la pierre à ses joueurs. « On a eu nos chances, leur gardien a été très bon. On a fait ce qu’on avait à faire. Juste qu’on n’a pas su capitaliser sur nos chances. » 

Son gardien Antoine Coulombe a aussi été très bon devant son filet repoussant 23 lancers dans ce très bon duel face à Jones.

En bref

Ne jouaient pas pour l’Océanic, Zachary Bolduc et Émile Lambert, qui sont blessés, ainsi que Tyson Hinds qui purgeait la première de deux parties de suspension… L’équipe ne comptant que sur le minimum de 18 patineurs, le joueur affilié Charles-Édouard Grenier a été rappelé au cas où. Il a été un choix de 7e ronde au dernier repêchage… Le match no 2 de la série sera présenté samedi soir, 19 h. 

Calendrier de la série

Vendredi 23 avril Océanic 1 Cataractes 0

Samedi 24 avril 19 h 30 Océanic vs Cataractes

Lundi 26 avril 19 h Cataractes vs Océanic

Mercredi 28 avril 19 h 30 Cataractes vs Océanic

Vendredi 30 avril 19 h Océanic vs Cataractes


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×