Actualités Économie La valeur des résidences au Québec a grimpé de près de 30%

La valeur des résidences au Québec a grimpé de près de 30%

Malgré un début d’année 2021 très difficile sur le plan économique du fait de l’épidémie de COVID-19, les signaux du marché immobilier au Québec sont toujours au vert.

C’est ce que conclut une nouvelle étude réalisée pour le compte de la compagnie d’assurances HelloSafe.



 Le prix médian immobilier des transactions immobilières a encore augmenté de 27,9 % entre mars 2020 et mars 2021, soit en plein pendant la crise sanitaire. On observe néanmoins que cette augmentation est très disparate selon les régions québécoises.

« Malgré la COVID-19, le marché immobilier a continué d’afficher un dynamisme étonnant entre mars 2020 et mars 2021, avec une augmentation de 27,90% des prix à l’échelle du Québec. Ainsi, les six principales villes de la province ont toutes vu leurs prix augmenter, dans des proportions toutefois inégales », mentionne l’étude.


« Avec une augmentation des prix médians de l’immobilier de près de 40%, Sherbrooke est la ville québécoise où le marché immobilier a le plus vite augmenté. Vient ensuite Gatineau, avec 32,30 % de hausse des prix immobiliers sur la même période De l’autre côté du spectre, la ville de Québec n’a vu croître ses prix immobiliers « que » de 13%, très loin du dynamisme affiché dans le reste de la province », ajoute-t-on.

22,4% à Montréal



La région métropolitaine de Montréal, qui abrite près d’un habitant sur deux de la province du Québec, a quant à elle vu ses prix immobiliers augmenter de 22,40%, soit 5,5 points en-dessous de la moyenne provinciale.

Sans surprise, on retrouve la région métropolitaine de Montréal en tête des villes québécoises où acheter un bien immobilier est le plus cher. En effet, en mars 2021, le prix médian d’une transaction immobilière (toutes ventes confondues), s’est établi à 474 000 $ – toutefois très loin des 611 900 $ relevés à Ottawa ou des 1 123 300 $ de Vancouver.


Derrière, Gatineau – avec un prix médian de 397 903 $ par transaction immobilière – a pris la deuxième place des villes québécoises les plus chères devant Sherbrooke, qui augmente d’un rang à la troisième position (349 554 $ en moyenne par transaction). En queue de peloton, Trois-Rivières est en mars 2021 la grande ville du Québec où acheter un bien immobilier est le moins cher (226 562 $ le prix médian de la transaction), dépassée par Saguenay (232 603 $).

Au pays

L’étude constate qu’au niveau national, les chiffres montrent queles prix de l’immobilier continuent à être (relativement) bon marché au Québecen comparaison du reste du pays.

En effet, le prix médian d’une transaction immobilière sur l’ensemble du Canada s’est établi à 716 828 $ – soit 281 312 $ de plus qu’au Québec. Ainsi, acheter un bien immobilier au Québec coûte en moyenne près de 40% moins cher que dans le reste du pays.

Parmi les plus grandes villes du Canada, quelle est celle où il est le plus cher d’acheter un bien immobilier ? Il s’agit de Vancouver, avec un prix immobilier médian dépassant le million de $ en mars 2021 (1,123 million $). Toronto se situe tout près de la tête du classement avec un prix médian avoisinant les 1 100 000$, soit là aussi au-delà de la barre symbolique du million de dollars.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×