Nouvelle de 18 h Rimouski modifie son règlement sur les animaux domestiques

Rimouski modifie son règlement sur les animaux domestiques

La Ville fera preuve d’une certaine tolérance

Le conseil municipal de la Ville de Rimouski a adopté, hier soir, de nouvelles dispositions à son règlement concernant les animaux domestiques.

« Plus spécifiquement, les dispositions suivantes seront dorénavant applicables : seul un chat stérilisé et portant une médaille sera autorisé à sortir du terrain de son gardien. Dans le cas contraire, il sera considéré comme errant. Un chat laissé libre à l’extérieur du terrain sans gardien devra porter en tout temps un collier afin d’être facilement visible. Au chapitre six, on retrouve l’obligation pour tout propriétaire de chat ou de chien d’obtenir un certificat relatif aux activités suivantes : éleveur de chats ou de chiens, éleveur de chiens de traîneau, exploitation d’un refuge ou d’une pension pour animaux », a précisé le greffier, Julien Rochefort, lors de l’assemblée d’hier soir.



Médaille

« On doit également obtenir une permission spéciale pour détenir plus de deux chats ou plus de deux chiens par unité d’habitation. Une autre disposition porte sur l’obligation de faire porter une médaille aux chiens qui ne sont pas « micropucés » et aux chats qui vont à l’extérieur du terrain de leur gardien. Il est à noter que ce règlement entrera en vigueur le 1er juin 2021 », a ajouté monsieur Rochefort.


Tolérance

Sachant que la gestion des animaux de compagnie s’avère un problème dans de nombreuses villes et municipalités de la région, le journal le soir a interrogé le maire, Marc Parent, sur le degré de tolérance dont allait faire preuve la Ville de Rimouski.



« Nous ne faisons que mettre en application la réglementation qui a été élaborée à la suite du processus de consultation organisé par la Ville de Rimouski il y a près de deux ans. Bien entendu, on sait tous qu’à partir d’un moment où le règlement est adopté, il y a toujours une certaine tolérance. C’est comme pour la limite de vitesse à 50 km/h, il nous est tous déjà arrivé de rouler un peu plus vite, mais il y a une tolérance. On se doit d’avoir quand même un règlement qui définit les bases que l’on souhaite », a répondu le maire.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×