Divertissement Culture « Alors voilà! », un hommage aux malades et aux soignants

« Alors voilà! », un hommage aux malades et aux soignants

Le Théâtre les gens d’en bas se dit enthousiaste d’annoncer que sa pièce estivale sera la comédie « Alors voilà! », une adaptation de  « Alors voilà – Les 1001 vies des urgences » de Baptiste Beaulieu, aux éditions Fayard.
 
Seul en scène, le comédien et musicien Vincent Roy relèvera le défi de faire vivre tous les personnages du récit. Eudore Belzile, metteur en scène, a réuni une équipe solide de talents provenant majoritairement de la région pour cette création du Théâtre les gens d’en bas.

Cette pièce hommage aux soignants et aux malades prendra l’affiche au Théâtre du Bic du 6 juillet au 14 août à 20 h. Les billets seront mis en vente à compter du 5 juin.

Synopsis : « Lorsqu’un jeune médecin en résidence se prend d’affection pour la patiente de la chambre 7, il décide de commencer une course folle contre la montre; il va lui raconter, avec humour et sensibilité, des histoires de son quotidien dans le milieu hospitalier pour la maintenir en vie jusqu’à ce que son fils, bloqué à l’étranger, puisse arriver. »

Baptiste Beaulieu – Auteur
 
Baptiste Beaulieu est médecin généraliste. Il se fait connaître par son blogue où il écrit son quotidien dans les urgences. Sous forme d’anecdotes, il y dépeint un échantillon de la société et de ses humains qui la composent dans toute sa complexité et sa fragilité, avec ses peurs, ses douleurs et ses travers. Par son écriture, Baptiste Beaulieu exprime son amour pour les gens et l’humanité.
 
«Alors voilà – Les 1001 vies des urgences » connaît un succès fulgurant alors qu’il a été traduit en 14 langues.



Eudore Belzile – mise en scène

Comédien, pédagogue et metteur en scène, Eudore Belzile est cofondateur et directeur artistique du Théâtre les gens d’en bas. Il fut Lauréat du prix d’interprétation du Cercle des critiques de la capitale (Ottawa) pour « Mort accidentelle d’un anarchiste »de Dario Fo. Il a joué à la télévision et au cinéma, notamment dans « Rechercher Victor Pellerin » de Sophie Deraspe où il tient le rôle principal.


Depuis plus de 30 ans, il a mis en scène de nombreuses productions professionnelles et communautaires du TGB et d’autres grands événements, notamment le Spectacle commémoratif du 100e anniversaire du naufrage de l’Empress of Ireland ainsi que celui du 300e de Rimouski, « Opéra Roc et Fleuve ». L’été dernier, il a réalisé et mis en scène « Peau d’vache » de Stéphanie Pelletier. En 2011, la Ville de Rimouski lui décernait le Prix hommage afin de souligner sa contribution exceptionnelle au milieu culturel et à son rayonnement. La compagnie qu’il dirige a remporté de nombreux prix et distinctions à l’échelle nationale.

Vincent Roy – comédien et musicien

Originaire de Rimouski, Vincent Roy a d’abord brûlé les planches du Théâtre du Bic avant d’être formé par une école de théâtre. Il tenait alors le premier rôle de la pièce communautaire « Le long de la principale ». Maintenant diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec, il collabore à nouveau avec le Théâtre les gens d’en bas avec la production Peau d’vache. Remarqué dans la pièce coup-de-poing « Doggy dans Gravel », écrite et mise en scène par Olivier Arteau, il enchaîne ses collaborations avec diverses compagnies théâtrales. On a pu le voir sur scène dans« Bonne retraite, Jocelyne » de Fabien Cloutier. Artiste multidisciplinaire, en plus de faire partie de la distribution  d’« Antigone », adapté par Annick Lefebvre, Pascale Renaud-Hébert et Rebecca Desraspe, ainsi que de « Foreman » de Charles Fournier, il en signe également la conception sonore. Il remporte d’ailleurs le prix Bernard-Bonnier pour la musique originale d’Antigone.



Vincent Roy (Photo : Eva-Maude TC )

Les concepteurs

La région bas-laurentienne regorge de talents d’exception et c’est avec ces artistes qu’Eudore Belzile avait envie de collaborer. Presque toute l’équipe de conception est originaire ou habite la région. Certains ont dû s’exiler, mais ils reviennent toujours, parfois occasionnellement, mais aussi pour y rester. Le Théâtre les gens d’en bas se dit fier des talents de sa région.


Ce sont André Rioux (lumières) et Sandy Caron (assistant et direction de production), Marc Senécal (décor, costumes et accessoires), Antoine Létourneau-Berger (musique et environnement sonore) et Fabien Piché (mouvement).


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×