Actualités Politique «Où est Maxime?» se demande la maire Parent

«Où est Maxime?» se demande la maire Parent

Il réclame l’intervention du député fédéral dans la crise du logement

Le maire de Rimouski, Marc Parent, s’interroge publiquement sur les disponibilités du député fédéral Maxime Blanchette-Joncas depuis la crise qui a secoué son bureau de comté avec le départ/congédiement de quatre employés en une semaine.

« Où est Maxime ?», a lancé monsieur Parent sur sa page Facebook hier soir, ajoutant qu’on a plus que jamais besoin de l’aide du député dans le dossier du logement, alors que le gouvernement fédéral vient de débloquer 1,5 milliard $ destinés à des projets d’habitations à loyer modique. « Il est tout à fait inadmissible de passer à côté de cette occasion. Mon problème : je ne trouve pas le député fédéral. Maxime, où es-tu? », a aussi mentionné monsieur Parent sur cette publication.



Le maire rimouskois a fait référence à un dossier que nous avons traité hier, la transformation d’une partie de la résidence des Sœurs du Saint-Rosaire en un édifice à logement social qui pourrait accueillir 80 logements.

Sommes astronomiques


« On vit une situation sans précédent en ce qui a trait au logement, à Rimouski. Il y a aujourd’hui des familles qui n’ont pas de place à se loger; des femmes qui sont victimes de violence conjugale et qui n’ont pas d’endroit où aller. Le gouvernement fédéral a mis sur la table des sommes astronomiques pour fournir des solutions rapides à la crise du logement et pendant ce temps, pas de son ni d’image du côté du député fédéral. Je suis consterné, parce qu’il y a beaucoup de gens qui ont besoin d’aide. On est dans l’urgence et on vient de manquer une première occasion en passant à côté d’un programme de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) et avec le dernier budget, il y a encore de l’argent disponible, mais c’est maintenant qu’il faut réagir », soutient monsieur Parent aujourd’hui.

« Présentement, j’ai l’impression qu’il n’y a personne au rendez-vous pour aller chercher cet argent. On est en crise du logement, mais je n’ai pas de nouvelles du député pendant qu’il y a de l’argent disponible. Or, je n’ai eu aucun contact avec lui depuis un ou deux mois », poursuit monsieur Parent.



Pas de controverse

Le journal lui a demandé pourquoi il avait retiré sa publication.


« Je ne voulais pas créer trop de controverse, par rapport à ça. Ça dérape souvent sur les médias sociaux. Mais le message demeure : il est extrêmement important de trouver des solutions pour aider des familles à se loger », répond monsieur Parent, pour qui c’est l’un des deux ou trois dossiers les plus importants de la fin de son mandat à la mairie de Rimouski, avec entre autres la vieille partie de La Grande Place qu’on souhaite être remplacée par un projet résidentiel et commercial.

Son avenir

Nous avons aussi demandé à monsieur Parent s’il avait pris une décision quant à son avenir politique. « Il me reste cinq mois comme maire et je vais me concentrer sur mes cinq mois comme maire », affirme le principal intéressé.

Réaction du député

Le journal a sollicité une réaction du député Maxime Blanchette-Joncas qui devrait pouvoir se rendre disponible en début d’après-midi. Nous lui laisserons la parole et rapporterons sa réaction à nos lecteurs dès que possible.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×