Actualités Économie TERFA : Harold LeBel applaudit le résultat de plusieurs années d’efforts

TERFA : Harold LeBel applaudit le résultat de plusieurs années d’efforts

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, se réjouit de l’annonce d’une aide financière de 1,3 M$ pour la construction d’un bâtiment d’accueil, comprenant un restaurant, des installations sanitaires et un stationnement, et le renouvellement d’un parcours immersif sur le Territoire d’expériences récréatives des forêts anciennes (TERFA).

TERFA est né du regroupement de la réserve Duchénier et du Canyon des Portes de l’Enfer, à l’orée du Haut-Pays de la Neigette, officialisé en décembre 2019. Déjà réputées auprès des mordus de plein air, les deux organisations ont décidé d’unir leurs forces pour offrir des activités récréotouristiques uniques et diversifiées.



La ministre du Tourisme et ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Caroline Poulx, en a fait l’annonce, hier.

TERFA pourra également acquérir une nacelle pour traverser la rivière Rimouski et développer de nouveaux sentiers. « Je planche sur ce projet depuis mon arrivée comme député de Rimouski », rappelle monsieur LeBel.


Trois ans

« Il y a exactement trois ans, j’ai convaincu le gouvernement libéral de l’époque de s’engager pour 10 M$ dans les travaux pour moderniser la réserve faunique Duchénier, notamment son offre d’hébergement, convertir les installations aux énergies vertes et aménager les espaces fauniques. Aujourd’hui, c’est au tour du gouvernement Legault de se rendre à mes arguments et surtout, à ceux des promoteurs », note monsieur LeBel.



Village Scott

TERFA pilote de nombreux projets, notamment celui de faire revivre le village Scott, sur la réserve faunique. L’organisme vise également à attirer les amants de la nature à l’année, ce qui créera des emplois à long terme. Par sa situation, TERFA bénéficie non seulement à la MRC Rimouski-Neigette, mais aussi à celle des Basques.


« Nous avons la chance d’avoir tout à côté de nous une nature sans pareille par sa démesure et sa beauté. Les initiatives de TERFA permettront non seulement aux touristes de la découvrir, mais aussi à nous-mêmes de la redécouvrir. Tout cela me touche particulièrement, puisque la réserve faunique Duchénier est un rejeton direct du mouvement des Opérations Dignité, dans les années 1970, ce qui démontre la fierté et la prise en main du développement du Haut-Pays par les gens du Haut-Pays. Je connais les ambitions des dirigeants de TERFA et ils savent qu’ils peuvent compter sur mon appui et mon dévouement », assure le député LeBel.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×