guycaron
Actualités > Politique > Pascal Bérubé ne sera plus chef parlementaire du PQ
Politique

Pascal Bérubé ne sera plus chef parlementaire du PQ

Pascal Bérubé (Photo courtoisie Marvin Serandrei & Marion Cizeron)

Le député de Matapédia-Matane, Pascal Bérubé, signale qu’il ne sera plus chef parlementaire du Parti Québécois à compter de l’automne.

« Après son élection, en octobre 2020, j’ai informé le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, que je ne souhaitais plus occuper la fonction de chef parlementaire de notre formation politique. À sa demande, j’ai néanmoins accepté de prolonger mon mandat d’une autre année, jusqu’à l’automne 2021; c’est donc dire que mon mandat prendra fin avec la fin de l’été », précise le député péquiste sur sa page Facebook.

Pascal Bérubé souligne qu’il occupe cette fonction importante et exigeante depuis octobre 2018. « J’ai même établi un record dans l’histoire du parti pour un chef intérimaire, avec un mandat de deux ans qui s’est poursuivi à l’arrivée du nouveau chef élu, et jusqu’à aujourd’hui », précise-t-il.

Sentiment du devoir accompli

« J’ai le sentiment d’avoir fait du mieux que je pouvais dans des circonstances difficiles, notamment en raison des défis issus des résultats de la dernière élection et d’une longue période de deux ans sans chef élu, auxquels est venue s’ajouter la période de pandémie, particulièrement ingrate pour le travail si nécessaire des partis d’opposition », analyse M. Bérubé.

Pascal Bérubé se dit convaincu que l’arrivée d’un nouveau chef parlementaire qui questionnera le premier ministre en Chambre et dirigera l’action des députés péquistes amènera une impulsion nouvelle à l’action politique du PQ susceptible d’apporter des retombées positives.

Responsable du dossier de la langue française

« De mon côté, je continuerai d’assumer avec enthousiasme la fonction la plus importante à mes yeux, celle de député de Matane-Matapédia, tout en m’occupant, cet automne, du dossier fondamental de la langue française, notamment », souligne M. Bérubé.

L’identité du nouveau chef ou de la nouvelle cheffe parlementaire sera connue lors de la rentrée, au retour des vacances.  « Je remercie mes collègues du Parti Québécois pour leur confiance durant toute la période où j’ai occupé la fonction de chef parlementaire.  Ces derniers savent que je ne suis pas attaché aux titres et que je n’ai pas besoin d’être à l’avant pour être utile. Je continuerai de contribuer à ma mesure à l’avancement du Québec », conclut Pascal Bérubé.

Facebook Twitter Reddit