Actualités > Économie > Les statistiques économiques en disent long sur les effets de la crise
Économie

Les statistiques économiques en disent long sur les effets de la crise

Les travailleurs à l’usine de production de Sainte-Blandine démontrent une grande expertise en plus d’être polyvalents.
L’activité économique, au Québec et au pays, était encore fortement marquée par la crise sanitaire, le printemps dernier. (Photo Archives)

L’économique du Québec est toujours fortement imprégnée par la pandémie du coronavirus alors que le produit intérieur brut (PIB) réel du Québec aux prix de base a diminué de 0,2 % en avril 2021, après avoir connu une hausse de 1,6 % en mars.

Le rapport Produit intérieur brut par industrie au Québec, avril 2021 diffusé aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec nous fournit d’excellents indices sur les effets de la crise sanitaire dans les derniers mois et les impacts qu’elle risque d’avoir sur l’économie dans l’avenir. On remarque des améliorations, mais la comparaison avec les chiffres d’une année exceptionnelle fausse les données.

Diminution de 0,9 % de la production de biens

La production des industries de biens a diminué de 0,9 % en avril, à la suite d’une croissance de 2,1 % en mars. Le repli en avril s’explique notamment par la baisse de production dans les secteurs des services publics (- 3,6 %), de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz (- 2,9 %) et de la fabrication (- 0,5 %).

Le sous-secteur de la fabrication de produits du pétrole et du charbon a enregistré une baisse de 22,2 % en avril, notamment en raison de l’interruption de certaines activités pour maintenance. Le sous-secteur de la fabrication de produits métalliques (- 3,8 %) a également connu une baisse, tandis que le niveau d’activité dans les sous-secteurs de la fabrication de machines (+ 8,3 %), de la fabrication de produits informatiques et électroniques (+ 12,9 %) et de la fabrication de produits chimiques (+ 5,3 %) a augmenté.

Augmentation de 0,1 % de la production de services

En avril, les industries productrices de services ont enregistré une hausse de leur niveau d’activité de 0,1 %, soit une croissance en deçà de celles des deux mois précédents (+ 1,5 % en février et + 1,4 % en mars). Parmi les secteurs ayant le plus contribué à la variation en avril, on retrouve les soins de santé et l’assistance sociale (+ 1,0 %) ainsi que le commerce de gros (+ 1,0 %), qui ont affiché des hausses de production, de même que le commerce de détail (- 1,1 %) et les services d’hébergement et de restauration (- 3,8 %), qui, eux, ont connu un repli.

Reculs historiques

Pour les quatre premiers mois de l’année 2021, le PIB réel du Québec était supérieur de 8,2 % à celui des mêmes mois de 2020. Toutefois, cette croissance élevée doit être interprétée dans le contexte où les mois de mars et d’avril 2020 ont été marqués par des reculs historiques.

PIB réel du Canada 

Selon les informations publiées par Statistique Canada le 30 juin 2021, le PIB réel canadien aux prix de base a diminué de 0,3 % en avril 2021. Les industries productrices de biens ont connu une croissance de 0,5 %, alors que celles productrices de services ont enregistré un recul de 0,6 %. Pour les quatre premiers mois de 2021, le PIB réel canadien était supérieur de 4,9 % à celui des mêmes mois de 2020.

Facebook Twitter Reddit