Actualités > Société > La Débrouille invite le public à « rire du pire »
Société

La Débrouille invite le public à « rire du pire »

Les femmes en détresse peuvent appeler La Débrouille. (Photo: Unsplash photos)

Est-il possible de rire du pire? C’est le pari que veulent relever les Productions improvisées de Rimouski (les PIR) et La Débrouille, organisme œuvrant auprès des femmes et des enfants victimes de violence conjugale à Rimouski. 

Le projet « Rire du PIR » est l’aboutissement d’une collaboration inédite entre deux organismes que tout semble opposer. D’une part, les arts de la scène avec les PIR, de l’autre, la violence conjugale avec La Débrouille. Pourtant, c’est de cette rencontre qu’est née l’idée : rire de la violence, pour mieux la dénoncer! 

« « Rire du PIR » souhaite mettre en lumière une réalité brûlante dont encore trop de femmes sont victimes : la violence conjugale. Rappelons que cette année, quatorze femmes ont perdu la vie sous les mains de leur conjoint ou ex-conjoint violent, replaçant la violence conjugale comme une problématique sociale enracinée au cœur de notre histoire collective », mentionne un communiqué de La Débrouille.

Métal du Golfe_VF

Sensibiliser

« Il nous semblait évident de devoir multiplier les langages et les manières de sensibiliser aux causes et conséquences de la violence conjugale. Trouver d’autres passages, ouvrir d’autres voies. L’humour et la poésie offrent tant de possibles pour parler de ce sujet, encore malheureusement, si tabou. Nous pensons sincèrement que cette collaboration sera porteuse pour nos causes et nos luttes à Rimouski en proposant au public de nouvelles manières de réfléchir cette problématique-là », rappelle Marie Nicolas, intervenante à la sensibilisation à La Débrouille. 

Entre « slams » (poèmes improvisés), musique et improvisations, « Rire du PIR » invite le public à voyager au travers des mondes de diverses artistes bas-laurentiennes. Au programme : se laisser émouvoir, rire, bouleverser les codes, briser les règles et renverser le réel.

« Les spectateurs.trices seront transportés.ées dans une palette d’émotions. Le rire pourra alors nous faire grincer des dents, nous ravir, nous confronter, mais surtout, il nous amènera à nous questionner et c’est tout l’esprit de la soirée », ajoute Marie Nicolas.  

L’activité se déroulera en début de soirée à l’Agora du Parc Beauséjour de Rimouski, le 27 août, à 17 h 30. L’évènement est gratuit, mais l’inscription et le billet sont obligatoires afin de pouvoir accéder au lieu de la représentation. Toutes les informations se retrouvent sur la page Facebook de l’évènement « RIRE DU PIR : l’art pour dénoncer la violence ». 

La Débrouille remercie chaleureusement les Productions improvisées de Rimouski (PIR) sans qui le projet n’aurait pu voir le jour, ainsi que tous.tes les artistes qui ont généreusement accepté de suivre l’organisme dans cette folle idée. 

Facebook Twitter Reddit