Nouvelle de 17 h « Une de mes forces est ma vitesse » - Louis Robin

« Une de mes forces est ma vitesse » – Louis Robin

Nouvel attaquant suisse de l’Océanic

C’est en début de nuit que l’attaquant suisse Louis Robin, choisi par l’Océanic au rang no 10 du dernier repêchage international de la Ligue canadienne de hockey, est arrivé à Rimouski, plus de 23 heures après avoir quitté Genève. 

Il a eu droit, jeudi avant-midi, à un premier contact avec son nouvel environnement au Colisée Financière Sun Life. Il devrait patiner avec ses nouveaux coéquipiers vendredi avant-midi puisque ses bagages n’ont pas suivi. Ils sont attendus jeudi soir.



« Ça fait deux ans que c’est dans mes plans de venir au Canada, mais je ne pouvais pas à cause de mon école. J’ai parlé à des connaissances de la Suisse qui jouent déjà ici. Je suis confiant. Ils m’ont dit qu’au début, ce serait un peu difficile, histoire d’avoir un temps d’adaptation, mais qu’après, tout va bien aller et que je serais bien intégré par les joueurs de l’équipe », a raconté l’attaquant de 18 ans au petit gabarit à 5 pieds 8 pouces et 150 livres lors d’une première rencontre avec la presse.

Robin a évolué dans la ligue U20 en Suisse, l’équivalent du junior au Canada, la saison dernière. « J’ai aussi joué quatre parties en deuxième division dans la Ligue professionnelle avec Zoug. Ça a été plutôt bien pour moi. Je me suis vite habitué. Pour mon développement, c’est mieux pour moi de jouer au Canada. Un de mes objectifs est de me faire repêcher dans la LNH et je pense que c’est une des meilleures solutions afin que mon rêve se réalise », explique-t-il.


Les infos le concernant nous le présentent comme un joueur excitant en attaque. « Je suis un attaquant plutôt offensif qui travaille dans les deux sens de la patinoire. Une de mes forces est ma vitesse. Ce que je peux apporter, c’est du jeu offensif. Je fais une bonne passe, j’ai une bonne vision de jeu et avec ma vitesse, je vais pouvoir apporter pas mal d’occasions de marquer », mentionne celui qui a été surclassé dans les équipes nationales de la Suisse en divisions U17 et U18 lors des deux dernières saisons. « Maintenant, j’espère faire partie de l’équipe suisse pour les championnats du monde U20 », dit-il.

Une bonne nouvelle



Pour sa part, Serge Beausoleil était bien content de voir son attaquant en ville après les difficultés rencontrées la saison dernière avec les Européens en raison de la crise sanitaire. 

« Ça concrétise beaucoup d’efforts. On a mis énormément de temps là-dessus afin de s’assurer que l’entrée au pays se fait en bonne et due forme. Hier, on avait un petit stress, car on ne contrôle pas ce qui se passe au poste frontalier », explique-t-il. L’autre joueur européen, le gardien tchèque Patrik Hamrla, est attendu à Rimouski le 26 août, après son camp avec les Hurricanes de la Caroline. 


Chose certaine, Beausoleil entrevoit de belles choses pour Robin. « Il se voit comme un joueur offensif et il a raison, mais en même temps, il est un gars avec beaucoup d’intelligence sur la patinoire. Il patine bien et donne bien la rondelle. Mais, il a encore beaucoup de choses à développer. »

Les partisans de l’Océanic devraient avoir l’occasion de le voir à l’œuvre une première fois le vendredi 17 septembre alors que Shawinigan sera le visiteur dans un match préparatoire. 


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×