Nouvelle de 19 h Une entrepreneure du Témiscouata brigue les suffrages pour les Libéraux

Une entrepreneure du Témiscouata brigue les suffrages pour les Libéraux

Une femme d’affaires bien connue dans la région brigue les suffrages pour le parti Libéral pour les élections fédérales du 20 septembre prochain dans le comté de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques.

Léonie Lajoie est originaire du Témiscouata. Elle réside à Squatec, d’où elle opère une entreprise œuvrant dans le domaine de la construction. « Au printemps, j’avais commencé à préparer le transfert de l’entreprise à mon fils aîné. Lorsque le parti Libéral m’a approché en juillet dernier, j’y ai vu une belle opportunité de redonner à la région qui me fait confiance depuis 15 ans au sein de mon entreprise. Les valeurs du parti libéral me rejoignent, que ce soit l’intégrité, la responsabilité et la dignité », indique la candidate.



Priorité à l’économie

La grande priorité de Mme Lajoie est la relance de l’économie. « Nous avons de beaux fleurons dans la circonscription qui oeuvrent dans des domaines en effervescence. Il faut les aider à tirer leur épingle du jeu. Il y a des entreprises avec de forts potentiels à Rimouski, Bic, Saint-Fabien, Trois-Pistoles et au Témiscouata. Je les connais bien pour y évoluer au sein de mon entreprise », dit-elle.


L’autre grande priorité de la candidate concerne les aînés. « Nous avons beaucoup de retraités dans chacune de nos municipalités. Il faut s’assurer qu’ils soient bien. Ce sont des gens qui ont contribué au développement de la région, on se doit d’en tenir compte », souligne-t-elle.

Des appuis à la candidate



Même s’il y a belle lurette que la circonscription n’a pas été représentée par un député libéral, Mme Lajoie se dit confiante de l’emporter. « Beaucoup de personnes m’ont dit qu’il voterait pour moi parce qu’il me faisait confiance parce qu’ils me connaissent et qu’ils savent que je vais toujours au bout de mes idées. Plusieurs d’entre eux sont des souverainistes », assure-t-elle.

Depuis la création de la circonscription fédérale de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, en 2003, il n’y a eu aucun député libéral. Les bloquistes Louise Thibault et Claude Guimond ont siégé de 2004 à 2011. Ensuite, Guy Caron a fait deux mandats sous la bannière du NPD, de 2011 à 2019. Il a été battu par le bloquiste Maxime Blanchette-Joncas en 2019. La candidate libérale, Chantal Pilon avait terminé 3e en 2019 avec 22 % des votes, derrière M. Blanchette-Joncas (38 %) et M. Caron (28,5 %). La conservatrice Nancy Brassard-Fortin avait obtenu 8,9 % des voix et le candidat du Parti Vert avait reçu 1,7 % des votes.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×