Nouvelle de 17 h Élections municipales : Julie Carré entre dans la danse

Élections municipales : Julie Carré entre dans la danse

Une personnalité du monde des communications et du monde des affaires, Julie Carré, annonce son intention de présenter sa candidature pour le poste de conseillère municipale, dans le district Pointe-au-Père, à Rimouski.

Celle qui se dit fière citoyenne rimouskoise depuis bientôt 40 ans, a annoncé sa candidature en vue des élections du 7 novembre en fin d’après-midi aujourd’hui. Elle se mesurera notamment au conseiller sortant, Jacques Lévesque, et à Sylvie Brisson.



Jointe par le journal le soir, madame Carré précise quelles sont les raisons qui l’ont motivée à annoncer sa candidature.

« Je suis présentement impliquée dans la campagne à la mairie de Virginie Proulx qui m’a beaucoup, beaucoup inspirée. Au point où ça m’a donné le goût de faire le saut et de m’impliquer dans mon milieu. Je vois beaucoup de choses qui se passent dans Pointe-au-Père et j’ai envie de mettre en valeur encore davantage ce beau milieu de vie. Ma principale préoccupation présentement, à Pointe-au-Père, c’est que j’ai envie de susciter une cohésion, qu’il y ait une plus grande participation citoyenne; que les citoyens aient l’impression d’avoir une voix au conseil municipal. J’ai le goût d’écouter les gens, d’aller à leur rencontre, car je sais qu’il plein d’enjeux importants en ce moment. Je souhaite connaître leur perception de Pointe-au-Père et donner à la communauté le goût de faire entendre sa voix », commente-t-elle.


Accessible

Titulaire d’un baccalauréat en Études internationales et langues modernes, Julie Carré précise qu’elle a œuvré dans le domaine des communications pendant une quinzaine d’années, notamment au sein de la Conférence régionale des éluEs du Bas-Saint-Laurent et comme consultante. Elle soutient être emballée et motivée à l’idée de partir à la rencontre des citoyennes et citoyens de Pointe-au-Père. Elle souhaite rehausser le taux de participation citoyenne et le dynamisme du district. En plus d’être sensible aux différents enjeux du milieu, elle compte, si elle est élue, être une conseillère accessible.



Celle qui a habité aux quatre coins de Pointe-au-Père durant les 16 dernières années croit bien connaître bien les facettes de ce milieu de vie pour lequel elle estime éprouver un fort sentiment d’appartenance.

« Après mes études, j’ai choisi de m’installer à Pointe-au-Père pour élever mon fils et nous n’en sommes jamais repartis. Nous sommes biens ici, mais pour continuer d’être bien, il faut continuer d’être fiers. Pointe-au-Père est un district avec son identité propre, ses distinctions, ses couleurs. Ensemble, nous pouvons les mettre davantage en valeur », souligne la candidate.


Parcours

En tant que consultante en communication, elle a collaboré avec plusieurs organismes locaux et régionaux et coordonné la réalisation de divers projets et évènements, dont le Salon de l’emploi « Job Dating » de Rimouski depuis cinq ans. Elle a également participé à la création de REZO Rimouski-Neigette, un organisme de réseautage pour nouveaux arrivants dans lequel elle continue de s’impliquer bénévolement.

En 2018, appelée, dit-elle, par un profond désir d’accompagner les gens vers le mieux-être et de nourrir l’équilibre dans sa vie, elle fait un changement de carrière important et devient massothérapeute. Elle est aujourd’hui copropriétaire de la Clinique-école Mamoüth au centre-ville de Rimouski qui a ouvert ses portes en 2020.  Forte de toute son expérience, elle a aujourd’hui envie de se mettre au service de sa communauté. On peut la suivre sur Facebook : @Julie Carré Candidate élections municipales Pointe-au-Père.

Dépôt des candidatures

Il sera possible pour les intéressés de déposer officiellement leur candidature à la Ville de Rimouski à compter de vendredi et ce, jusqu’au, 1er octobre. On aura droit à plus de détails dans nos pages, demain.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×