guycaron
Nouvelle de 17 h > Profil de candidat : Maxime Blanchette-Joncas
Nouvelle de 17 h

Profil de candidat : Maxime Blanchette-Joncas

Maxime Blanchette-Joncas (Photo: courtoisie)

Le député sortant et candidat du Bloc Québécois dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, répond à son tour à l’invitation du journal le soir de participer à une entrevue sous forme de questions-réponses en exclusivité pour ses lecteurs.

1-Qu’est-ce qui vous a incité à renouveler votre candidature?

« J’ai l’honneur et le privilège de servir les citoyens et citoyennes de notre circonscription fédérale depuis… moins de deux ans. Je reviens aujourd’hui devant la population et je demande encore une fois les suffrages de mes concitoyens et concitoyennes parce que je suis fier de mon bilan, d’une part. Mais aussi, d’autre part, parce que deux années… c’est court ! En fait, ce qu’il convient de rappeler ici, c’est pourquoi nous sommes en élections. Nous allons aux urnes parce que monsieur Justin Trudeau a déclenché, de façon irresponsable, en pleine pandémie, et au beau milieu de l’été, des élections coûteuses dont personne ne voulait! »

2-Parlez-nous d’un accomplissement dont vous êtes fier, et qui est bénéfique pour votre communauté?

« Ici dans notre circonscription, je suis très fier d’avoir rapatrié, en pleine pandémie, une soixantaine de personnes qui étaient coincées aux quatre coins du globe. Fier aussi de l’entente entre Québec et le Fédéral, qui assure le branchement sur tout notre territoire à l’Internet haute vitesse, ainsi que des deux ententes pour deux institutions culturelles de la région, soit le Théâtre du Bic et le Vieux-Théâtre de Saint-Fabien. Quant au bilan de mon action à la Chambre des communes, je suis fier que la nation québécoise, qui a pour seule langue officielle le français, soit officiellement reconnue comme telle, pour la première fois dans l’Histoire, au parlement d’Ottawa! Je suis également fier des nombreux gains que le Bloc Québécois a réalisés pour nos agriculteurs, nos aînés, nos gens d’affaires, mais aussi pour les prestataires de l’assurance-emploi et tant d’autres Québécoises et Québécois. Car un gouvernement minoritaire avec une forte délégation du Bloc, c’est payant! »

3-Que propose le Bloc Québécois pour les gens de RimouskiNeigette-Témiscouata-Les Basques?

« Si vous avez suivi ma campagne, vous savez que si je suis réélu, mes priorités seront: 1) d’atténuer les problèmes de rareté de la main-d’œuvre, 2) l’amélioration des conditions de vie des aînés, 3) l’agriculture, 4) la couverture cellulaire ainsi que 5) le logement social. »

4-Quelles sont les valeurs de votre parti qui vous rejoignent le plus?

« Le Bloc Québécois est le seul parti qui aborde les problèmes et leurs solutions d’un point de vue… québécois. Pour moi, notre peuple est unique. Pour moi, il existe une sensibilité, une humanité québécoise. L’histoire de notre nation est si belle. Elle parle de résilience, de résistance, de nordicité, de fidélité à une langue, à une culture, à des valeurs de démocratie, d’égalité, de solidarité. Alors l’autonomie, la souveraineté… forcément ça me parle. Pas vous? »

5-Quelles devraient être les principales qualités d’un bon député fédéral, selon vous?

« J’en nommerai trois. La probité, sans aucun doute. La reconnaissance de l’autre, c’est-à-dire le respect de tous et de toutes en tant qu’être humain. Et puis, bien évidemment, la recherche du bien commun. À la fin, vous savez, quand on va voter, la question n’est pas ce qui est bon pour soi… mais ce qui est bon pour tous, pour le plus grand nombre! La chose publique. Chez les Romains on disait la res (la chose) publica (publique). La République, quoi. »

6-Quel dossier local sera votre priorité?

« Le dossier du logement social me semble prioritaire, car il est, pour ainsi dire, au centre de tous les autres enjeux. En effet, si nous voulons dynamiser notre région, atténuer le problème de la rareté de la main-d’oeuvre, prendre soin correctement de nos aînés, accueillir de jeunes diplômés, mais aussi des immigrants… il faudra nécessairement que tous ces gens trouvent à se loger et que ce logement soit abordable! »

 7-Comment voyez-vous l’avenir de votre comté?

« « À toute chose, malheur est bon », disaient il y a très longtemps les anciens Hébreux. Évidemment je n’irai pas jusque là. Mais tout de même je dirais… « à quelque chose, malheur est bon », car toutes aussi horribles soient les conséquences de la pandémie, l’une des choses que j’observe, c’est le bilan démographique de notre région qui, pour la première fois depuis des décennies… est positif. En effet, le solde migratoire interrégional du Bas-Saint-Laurent montre que, par rapport à 2019, nous sommes plus jeunes et plus nombreux. N’est-ce pas formidable? Soit que nos jeunes sont restés ou sont revenus, soit que des urbains sont venus s’installer, enfin bref, cela nous donne à tous, me semble-t-il, des raisons non seulement d’espérer, mais d’avoir les plus grandes ambitions pour notre coin de pays.

8-Quel type de campagne menez-vous dans le contexte de la crise sanitaire?

 Une campagne digne, une campagne responsable, me semble-t-il.

9-Quel sera le premier geste que vous poserez comme député, si vous êtes élu?

J’irai voir nos personnes aînées, afin de les assurer de mon soutien continu, fidèle et indéfectible. C’est tellement horrible, ce qui leur arrive. Vous n’imaginez pas les conditions de vie de certains et certaines de nos grands-mères et nos grands-pères, de ceux qui ont bâti de leurs mains ce Québec que nous aimons tant. Non seulement ce sont eux et elles qui ont le plus souffert de la pandémie, mais maintenant on essaye de créer deux classes d’aînés. Comme si la nourriture, les médicaments et le reste coûtaient moins cher pour les 65 à 74 ans.

 10-Croyez-vous en la théorie voulant qu’un député au pouvoir ait plus d’influence? Développez.

 Nous, au Bloc, notre théorie maintes fois vérifiée voulant qu’il y a une différence entre « être au pouvoir » et « avoir du pouvoir ». Vous savez, selon les agrégateurs de sondages, la probabilité que le prochain gouvernement soit minoritaire est de 82%. Autant dire que dans le prochain parlement, chaque vote va compter. Autant dire qu’avec un fort contingent de députés du Bloc, on aura la balance du pouvoir. C’est pourquoi je vous invite tous et toutes à aller voter si ce n’est déjà fait le 20 septembre, et à voter pour le Bloc Québécois. Votez avec votre coeur. Votez massivement. Votez Bloc. Votez Québécois!

Facebook Twitter Reddit