guycaron
Nouvelle de 18 h > Un candidat conseiller fait valoir ses contacts à Québec et Ottawa
Nouvelle de 18 h

Un candidat conseiller fait valoir ses contacts à Québec et Ottawa

Philippe Cousineau-Morin (Photo: courtoisie)

À la suite du déclenchement officiel des élections municipales, un candidat du district Saint-Germain à Rimouski, Philippe Cousineau-Morin, lance sa campagne électorale en faisant valoir son expérience en relations gouvernementales à Québec et à Ottawa.

On ne pourra pas lui reprocher de ne pas viser haut! Le journal le soir a joint le candidat pour lui demander en quoi cela était pertinent pour un conseiller municipal, puisque les représentations à ces niveaux de gouvernement se font habituellement par le maire.

« La Ville est largement maître de ses choix sur son territoire, mais pas du financement public. Ça prend l’appui financier de Québec et d’Ottawa, et j’apporte cette compétence qui manque cruellement au conseil municipal actuel. L’idée n’est pas de porter ombrage au maire, mais de procurer à la Ville un atout additionnel dans sa manche. Je serai très heureux si la personne élue à la mairie a aussi de bons contacts avec les deux autres paliers de gouvernement. Je ne veux rien enlever au maire, mais je considère que le travail du conseil municipal est une tâche collégiale », remarque monsieur Cousineau-Morin.

Un exemple : le logement

« Le mandat que je sollicite n’est pas un mandat concernant strictement les problèmes du centre-ville. Pour moi, c’est un travail d’administrateur que je veux occuper parmi les 12 membres du conseil municipal. Je crois que c’est nécessaire d’avoir de bons liens avec les autres paliers de gouvernement. Je travaille aussi sur des dossiers comme le logement social. Tout le monde comprend à Rimouski qu’on accuse du retard et qu’il faut faire plus, mais ce n’est pas localement qu’on a les moyens de tout faire. Il faut un front commun de la Ville de Rimouski et même de plusieurs villes pour y arriver », renchérit le candidat.

Pas d’autre occupation

Monsieur Cousineau-Morin pourrait être un des rares conseillers à se consacrer entièrement à cette fonction, si tout fonctionne comme prévu.

« Je ne sais pas encore si j’en ferai un engagement formel, mais j’ai l’intention de faire en sorte que mon occupation de conseiller municipal soit mon occupation principale. Ce ne sera pas juste « ma job du lundi soir ». Je veux faire une différence par rapport à ce qui était la pratique antérieure », précise aussi monsieur Cousineau-Morin.

« Une compétence essentielle »

Selon monsieur Cousineau Morin, les relations gouvernementales sont une part importante du travail des élus municipaux et peuvent faire la différence entre la concrétisation ou non de projets. Il prend pour exemple la démarche qu’il a menée, il y a dix ans, à la suite au déménagement de la Société des alcools du Québec de Rimouski, pour amener des maires, dont Éric Forest, à demander à la SAQ de garder les succursales dans les centres-villes.

« Avec notre intervention auprès de la société d’État et du gouvernement du Québec, il n’y a plus aucune succursale de centre-ville qui a fermé; ils se sont gardé une petite gêne », affirme le candidat.

Depuis plus de dix ans, monsieur Cousineau-Morin fait valoir qu’il a déjà fait des représentations politiques fructueuses à Québec et à Ottawa.

« J’ai été le plus jeune membre du comité consultatif de la Politique de mobilité durable du gouvernement du Québec (2017-2018), qui a fait en sorte que des millions de dollars ont été ajoutés aux transports collectifs urbains et ruraux. J’ai été en audition à de multiples reprises en commissions parlementaires, j’ai alimenté plusieurs plateformes électorales et participé à une dizaine d’exercices pré-budgétaires avec le ministère des Finances. Cette compétence m’a suivi jusqu’au Festi Jazz de Rimouski, où la situation budgétaire fut améliorée sous ma gouverne. Récemment, j’ai conseillé des organismes qui ont obtenu la première Stratégie nationale de transport actif du Canada », indique-t-il.

Activités de campagne

D’aujourd’hui jusqu’au jour du vote le 7 novembre, ce candidat dans Saint-Germain tiendra plusieurs activités : du porte-à-porte, des rencontres avec les entrepreneurs, des discussions pour le public en ligne ainsi que la diffusion de plusieurs priorités ou idées pour le district et la Ville. On peut le suivre via sa page Facebook.

Facebook Twitter Reddit