guycaron
Nouvelle de 18 h > « Le secteur « des Constellations » a été une occasion ratée » -Guy Caron
Nouvelle de 18 h

« Le secteur « des Constellations » a été une occasion ratée » -Guy Caron

Le candidat à la mairie de Rimouski Guy Caron. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Le candidat à la mairie de Rimouski, Guy Caron, qui fait de la crise du logement son premier thème électoral, avance qu’il aurait fait les choses différemment pour le développement du secteur résidentiel connu sous le nom « des Constellations », dans Sacré-Cœur, s’il avait fait partie du conseil municipal sortant.

S’il est élu le 7 novembre, l’ancien député fédéral s’engage à procéder à une révision en profondeur du Plan d’urbanisme de Rimouski pour « mettre l’accent sur la densification, qui est cruciale pour le succès des commerces de proximité et qui est « environnementalement » préférable à l’étalement urbain. » Monsieur Caron rappelle que le taux d’inoccupation des logements à Rimouski est de 0,9%, ce qui signifie que presque tous les logements sont occupés (99,1%).

Il annonce du même souffle une réforme en profondeur de la réglementation de zonage, « dans une perspective de favoriser la densification, de s’attaquer aux règlements désuets et de favoriser un développement rapide, mais harmonieux de l’offre de logement. »

Ces deux opérations seraient suivies de la rédaction et de l’adoption d’une Politique de l’habitation « qui servira de ligne directrice aux promoteurs immobiliers de Rimouski sur la vision de la Ville quant à son développement et à son urbanisme. »

Par ailleurs, en ce qui a trait au logement social, monsieur Caron dit « appuyer sans ambiguïté le projet de conversion de la maison-mère des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire en logements sociaux et que « les ressources de la Ville devraient y être concentrées pour aider à la réalisation de ce projet de 140 unités. »

En hauteur?

Le journal a demandé à Guy Caron si « favoriser la densification » signifiait « construire en hauteur ». C’est à ce sujet que monsieur Caron a livré sa réflexion sur le secteur « des Constellations ».

« Mettre l’accent sur la densification, ça peut vouloir dire plusieurs choses. Je pense par exemple au secteur « des Constellations », dans le district de Sacré-Cœur. Moi, je crois que le secteur « des Constellations » a été une occasion ratée. Oui, des jumelés ont été construits en grande partie, mais quand on parle de densifier, on parle de créer, pour un même espace, construire une bâtisse de neuf condominiums ou de neuf unités locatives, mais avec un accès extérieur. Au lieu d’avoir deux familles sur un même lot, on aurait pu avoir, si on avait proposé des incitatifs à la densification, jusqu’à neuf ou même 10 familles. »

« On ne parle pas juste de faire des tours; on ne parle pas de faire des blocs, on parle de densification. Il y a plusieurs manières de le faire. Je vais donner pour exemple le premier condo que j’ai acheté. Il y avait neuf unités avec entrée extérieure. J’ai payé ça 90 000 $ en 2002. C’est l’idéal pour une première propriété. Dix ans plus tard, je l’ai revendu pour 140 000 $, ce qui était encore un montant accessible. On n’a pas vraiment ça à Rimouski, des propriétés qui coûtent de 150 00 $ à 200 000 $. La densification va donner un coup de main pour non seulement accroître l’offre de logement, mais aussi pour favoriser l’accès à la propriété », ajoute-t-il.

Rimouski 2030

Le candidat à la mairie Guy Caron a par ailleurs rappelé que l’un des axes importants de sa plateforme électorale demeure son intention d’organiser dès son premier mandat une consultation populaire qui mènera à la réalisation d’un plan de développement stratégique pour la Ville de Rimouski.

« Je crois avoir démontré mes capacités d’être rassembleur; être capable de travailler avec différentes politiques et différentes idéologies, toujours en vue de rassembler, pour pouvoir faire les compromis nécessaires pour arriver à des résultats. C’est entre autres ce que je veux apporter à la Ville de Rimouski. J’ai déjà pris quelques engagements depuis novembre 2020. J’ai déjà dit qu’au lendemain de la campagne électorale, je vais démarrer le processus pour une consultation citoyenne en vue de réaliser Rimouski 2030. C’est pour développer une vision à long terme, pour savoir où on veut aller, et non pas en ne retenant que la perspective du maire ou du conseil municipal, mais plutôt celle des développeurs, des groupes communautaires et des citoyens. On déterminera, avec le conseil municipal, où on veut aller », a indiqué monsieur Caron.

Facebook Twitter Reddit