Élections municipales 2021 > Le Syndicat des enseignants intervient dans la campagne électorale municipale
Élections municipales 2021

Le Syndicat des enseignants intervient dans la campagne électorale municipale

Jean-François Gaumond (Photo: courtoisie)

Le Syndicat de l’enseignement de la région de la Mitis souhaite adresser aux candidates et candidats aux élections municipales d’Amqui, de Matane, de Mont-Joli et de Rimouski une invitation à rencontrer les électrices et électeurs qui fréquentent les centres d’éducation des adultes et les centres de formation professionnelle de notre région.

« Bien que l’éducation des adultes et la formation professionnelle soient dans le champ de compétences du Québec, et non dans celui des municipalités, les candidats pourraient y voir comment améliorer la situation, ainsi que celle des enseignantes et enseignants qui font une différence dans leur vie, et conséquemment, dans celle de toute notre communauté », indique un communiqué du SERM.

« Ces élèves sont des adultes qui terminent leurs études ou qui étudient en vue d’obtenir une qualification professionnelle. Ce sont des gens motivés, volontaires, déterminés, mais qui ont besoin de tout le soutien possible pour compléter leur démarche de formation. Je mets au défi les candidats de susciter une « petite séduction » afin d’attirer et de garder parmi nous cette future main-d’œuvre, et ainsi bénéficier des compétences de ces jeunes – et moins jeunes – et de leurs familles », affirme le président du Syndicat, Jean-François Gaumond.

Métal du Golfe_VF

Garder les travailleurs

Le Syndicat soutient que le personnel enseignant des centres d’éducation des adultes et des centres d’éducation professionnelle est compétent et passionné. « Plusieurs mesures pourraient être mises de l’avant pour attirer et garder ces futurs travailleurs et travailleuses chez nous. »

« Les candidats pourraient notamment, mettre en place un congé de taxes, un rabais-logement significatif ou le transport collectif ou en commun gratuit pour les élèves d’un centre. Ils pourraient, par l’octroi de permis, de terrains ou différents incitatifs, contribuer à établir un service de garde à proximité des centres, ce qui aiderait le retour aux études d’élèves qui sont aussi parents. Si on cherche vraiment des mesures incitatives, on en trouve » a ajouté le président du Syndicat, selon lequel le dynamisme d’une municipalité se mesure bien au-delà du béton et des grosses entreprises.

« Il peut aussi se mesurer dans une panoplie de petites actions à échelle humaine qui donne envie de s’enraciner dans un coin de pays et d’y faire sa vie. Les candidats aux élections municipales sont invités à aller à la rencontre des élèves et des enseignants des centres de leur municipalité afin de mieux connaître leurs besoins et la façon de les soutenir dans leur parcours », commente le SERM.

 Profil du SERM-CSQ

 Le Syndicat de l’enseignement de la région de la Mitis représente les quelque 1500 membres des centres de services scolaires des Monts-et-Marées et des Phares. Il compte parmi ses membres du personnel enseignant de tous les secteurs : préscolaire, primaire, secondaire, formation professionnelle et formation générale des adultes. Il est affilié à la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Facebook Twitter Reddit