Nouvelle de 18 h > Virginie Proulx rejette la solution d’un stationnement étagé
Nouvelle de 18 h

Virginie Proulx rejette la solution d’un stationnement étagé

La période des questions
Le stationnement de la place des Anciens combattants n’est essentiellement occupé que par des voitures. La candidate Proulx veut la transformer en espace vert. (Photo: Pierre Michaud-archives)

La conseillère municipale sortante du Bic et candidate à la mairie de Rimouski, Virginie Proulx, rejette la proposition de son adversaire, Guy Caron, de construire un stationnement étagé au centre-ville.

C’est ce qui ressort notamment de la période de questions des journalistes à madame Proulx lors de son point de presse de ce matin. Alors qu’il s’avançait sur des sujets comme la création d’un quartier culturel à Rimouski, le 7 octobre dernier, monsieur Caron s’est avancé pour proposer la transformation de la Place des Anciens combattants en espace vert et pour construire un stationnement étagé derrière la salle de spectacle.

Madame Proulx, qui souhaite avoir plus d’espaces verts et moins de stationnement, a indiqué ce matin qu’elle rejette cette idée. « Un projet de stationnement étagé devrait coûter plus de 20 M$. Je pense qu’à Rimouski, il y aurait d’autres projets qui sont prioritaires et ne coûteraient pas aussi cher que ça. Si on avait 20 M$ à investir, je pense qu’on devrait l’investir ailleurs que dans un stationnement étagé. On peut trouver des solutions moins chères pour le stationnement. »

Notons que monsieur Caron n’avait pas précisé le montant de l’investissement nécessaire, mentionnant que cela dépendrait du nombre de places qu’on voudrait loger dans le stationnement étagé.

Objectif oublié

Le journal a aussi demandé si elle était au courant que les frais réclamés aux entreprises qui n’ont pas suffisamment d’espaces de stationnement, frais qu’elle veut abolir, étaient recueillis au départ pour constituer un fonds visant à construire des cases de stationnement. Cet objectif a été oublié avec le temps, semble-t-il, au point où madame Proulx ne connaît pas son montant de ce fonds. « Est-ce que ça va dans un fonds? On ne m’en a jamais parlé. C’est une bonne question. »

Vocation vs stationnement

« Je reviens à la question de mon collègue sur le stationnement. Avez-vous un plan pour changer la vocation de la Place des Anciens combattants? », a demandé Francis Belzile, de CKMN.

« Je veux en faire une place publique. On est au centre-ville et on veut que les gens aient envie de se déplacer au centre-ville. Cet élément pourrait être rassembleur pour unir les rues Saint-Germain Est et Saint-Germain Ouest. Ça ne demeurera pas du stationnement. Avant de vouloir faire un stationnement étagé, il faut faire l’inventaire de ce qu’on a déjà. Je trouve que c’est prématuré de proposer un tel projet. Je suis convaincue qu’on pourrait optimiser ces 20 M$ dans d’autres projets. »

« Le plus important est de faire l’inventaire de nos besoins pour optimiser le nombre de places dont on dispose déjà. Une somme de plus de 20 M$ pour ce projet, c’est très élevé et on a probablement d’autres priorités que de mettre de l’argent sur un stationnement étagé », a-t-elle répété ensuite à une question du même ordre.

Virginie Proulx s’exprimant devant la presse, ce matin. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Important?

« Pourquoi est-ce important pour vous de réformer le plan d’urbanisme », a questionné une collègue de Radio-Canada.

« Parce que le monde évolue et qu’on a de nouveaux besoins. Il faut donner de l’élan aux projets et encourager la beauté dans ces projets. Il y a beaucoup de travail à faire. De toute façon, le plan d’urbanisme est dû pour être révisé. Je veux qu’on l’axe sur la beauté, sur l’esthétisme. On a de plus en plus besoin d’espaces à Rimouski pour construire des logements, car des gens veulent venir vivre ici. Je crois qu’on n’optimise pas nos espaces en ayant des industries dans les quartiers résidentiels. Par contre, je favorise les commerces de proximité, mais pas les industries polluantes. Il faut des projets qui ont des impacts sur les résidents, notamment en les encourageant à faire du transport actif pour y avoir accès. Dans ce contexte, le projet de Groupe Tanguay pour l’Espace Alcide C. Horth est un bon projet » déclare Virginie Proulx.

« Le but d’un plan d’urbanisme est d’éviter le développement anarchique. Le plan ne répond plus aux besoins actuels. Des citoyens s’en plaignent », ajoutera madame Proulx, un peu plus tard.

Débat

« Comment vous sentez-vous à l’aube du débat (entre les deux candidats à la mairie) de demain. Quel est votre stratégie? », a poursuivi un collègue de TVA Est du Québec.

« Je vais demeurer moi-même. Je vais proposer ce que j’ai à proposer et tenter de démontrer aux électeurs que je suis « mairessable » », conclut madame Proulx.

Facebook Twitter Reddit