thumbnail_Pub_Journal le soir_Guignolée_Bandeau
Divertissement > Culture > Le Salon du livre de Rimouski décerne le Prix Jovette-Bernier
Culture

Le Salon du livre de Rimouski décerne le Prix Jovette-Bernier

L’organisation du Salon du livre de Rimouski confirme l’identité des auteurs auxquels elle souhaite rendre hommage, cette année.

Le Prix littéraire Jovette-Bernier est attribué à l’équipe de recherche « Manuscrits » de l’Université du Québec à Rimouski pour sa première publication, une édition critique d’un recueil de textes inédit de Placide Vigneau, « Récits de naufrages », parue chez VLB éditeur.

Équipe de recherche « Manuscrits » de l’UQAR 

« Manuscrits » est une équipe de chercheurs dédiée à l’édition critique de manuscrits anciens, particulièrement ceux concernant l’estuaire et la vallée du Saint-Laurent. Cette équipe est composée de :

·       Amélie Blanchette, étudiante à la maîtrise en histoire à l’UQAR

·       Billy Rioux, étudiant à la maîtrise en histoire à l’UQAR

·       Guillaume Marsan, archiviste-coordonnateur à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) à Rimouski

·       Jean-René Thuot, professeur d’histoire à l’UQAR

« Récits de naufrages » de Placide Vigneau

« L’équipe de recherche « Manuscrits » de l’UQAR a choisi de faire connaître et de mettre en valeur, dans leur intégralité, les écrits exceptionnels de Placide Vigneau (1842-1926) contenus dans « Récits de naufrages », s’étendant sur une large partie du XIXsiècle, sur la Côte-Nord, de 1829 à 1902. L’auteur nous renseigne sur les tragédies causées par de nombreux naufrages (dont celui du Granicus, en 1829, baptisé le « massacre de l’Anticosti ») et l’économie des naufrages qui en découle, sur la solidarité et les échanges entre pêcheurs venant de divers horizons, sur les événements notoires de sa région, et, d’une façon plus intime, sur des faits personnels présentés comme un legs patrimonial », explique un communiqué du Salon.

« Cette publication de l’équipe de recherche « Manuscrits » a été le moyen par excellence pour alimenter l’histoire maritime du Québec, peu connue, comparativement à celle de sa colonisation et du défrichement de la terre. Un moyen aussi de démontrer le dynamisme ambiant de la région maritime nord-côtière de l’estuaire du Saint-Laurent, moins documenté que l’histoire de la pêche en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine », ajoute-t-on.

Choix du jury

Le Salon souligne que l’équipe « Manuscrits » de l’UQAR (Billy Rioux, Amélie Blanchette, Guillaume Marsan et Jean-René Thuot) a présenté une importante historiographie québécoise du XIXe siècle, et ce, de façon captivante. « Elle a fait une recherche approfondie, méticuleuse, qui a mis en lumière le témoignage de pêcheurs et d’auteurs reconnus (ethnologues, historiens, naturalistes, etc.), plusieurs étant des contemporains de Placide Vigneau. Soulignons les nombreuses notes de bas de page qui offrent une mine de renseignements précis sur l’ensemble des événements et des acteurs du milieu étudié. »

L’équipe « Manuscrits » s’est surpassée pour rendre hommage à Placide Vigneau, « ce jeune Acadien fort intelligent », comme l’a noté l’abbé Henri-Raymond Casgrain, en 1876, dans le journal LOpinion publique, et faire connaître, à sa juste valeur, toute la richesse de « [sa] plume indépendante, authentique et intègre », comme l’ont affirmé ces chercheurs de l’UQAR.

Prix Jovette-Bernier

Créé en 1981, le prix littéraire Jovette-Bernier cherche à encourager et faire connaître une autrice ou un auteur de la région Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine dont le talent littéraire s’est exprimé dans une œuvre remarquable. Ce prix est accompagné d’une bourse de 1 000 $.

Le jury du Comité des prix littéraires du Salon du livre de Rimouski 2021 était formé de Monique Lapierre, Benoit Moreault, Claude Ross, Marie-Ève Rousseau et Diane Chevrier, responsable du comité.

Facebook Twitter Reddit