Opinion > Éditorial > Rimouski et ses enjeux à venir
Éditorial

Rimouski et ses enjeux à venir

centre-ville rimouski
Vue du centre-ville de Rimouski ( Photo: courtoisie Armand Dubé )

Cela fait maintenant près de cinq jours que le nouveau maire et le nouveau conseil municipal ont été élus. Ces nouveaux décideurs seront assermentés lundi prochain, ils seront donc officiellement responsables du développement de notre ville.

Il faut aussi savoir que, dans les prochaines semaines, un budget sera adopté pour l’année à venir. Il faut donc comprendre que nos élus auront à prendre rapidement des décisions qui auront un impact sur le futur de Rimouski.

Un certain nombre d’enjeux devront être adressés dans l’objectif de préparer la Rimouski de demain. Il y a quatre enjeux qui mériteront d’être priorisés pour instaurer les bases d’une ville moderne, mais surtout une ville qui pourra profiter des occasions qu’offriront les prochaines décennies d’un point de vue social, culturel, économique et démocratique.

Lutter contre la pénurie de logements

Cet enjeu est la clé de voute pour faire avancer notre Ville. Sans logements abordables et d’autres genres, il sera impossible d’attirer de nouveaux arrivants dans notre communauté. Nous aurons besoin de ces individus pour soutenir le développement de Rimouski.  

Plusieurs projets sont actuellement en préparation. On peut notamment penser au projet du Groupe immobilier Tanguay qui veut faire 150 logements à l’entrée Est du centre-ville. On peut aussi parler du projet de la maison-mère des Sœurs du Saint-Rosaire qui créera plus de logements sociaux et finalement le projet FARI avec 116 logements et 56 chambres pour personnes âgées. Tous ces projets sont essentiels et ont comme point commun de densifier l’habitation, une condition importante pour réussir à normaliser le taux d’inoccupation rimouskois.

Une esquisse partielle du projet de Groupe FARI. (Photo: Ville de Rimouski)

Revaloriser le centre-ville

En améliorant la situation du logement à Rimouski, il faudra aussi convaincre ces personnes nouvellement ou moins nouvellement arrivées de vouloir continuer à contribuer au tissu social de notre communauté. Pour ce faire, il faut se doter d’infrastructures modernes et agréables à utiliser. La revalorisation du centre-ville est directement en phase avec cette notion.

Il est cependant très difficile de penser à une valorisation efficace des espaces publics du centre-ville sans régler le cas de la cathédrale Saint-Germain de Rimouski. L’intégration de ce bâtiment dans l’ensemble urbanistique est essentielle pour briser les deux solitudes de la portion est et ouest de la rue Saint-Germain.

D’ailleurs, il faudra aussi profiter de cette occasion pour rendre utiles ces infrastructures pour les utilisateurs. On pourrait entre autres penser aux Terrasses Cogeco et aux commerçants qui animent le centre-ville chaque été. Il faudrait aussi réfléchir à une manière d’étendre les festivités sur tout le centre-ville par lesdites améliorations d’infrastructures et de mobilier urbain.

En d’autres termes, nous avons la possibilité de créer un espace exceptionnel avec notre centre-ville. Profitons de cette occasion pour le rendre encore plus agréable et intéressant.

Les Terrasses Cogeco en 2020 (photo courtoisie: Facebook Terrasses Urbaines Cogeco, crédit photo: Éric Truchon)

Revoir le plan d’urbanisme

Malgré une révision relativement récente du plan d’urbanisme de notre Ville, il faut déjà penser au futur. Qui dit croissance de la population, dit aussi densification et encore plus dans le contexte d’une situation écologique aussi préoccupante.

Pour densifier, il faut aller plus haut et pour aller plus haut il faut prévoir des règlements qui faciliteront la vie des promoteurs qui voudront contribuer à la densification du centre-ville et de la ville en général. Il s’agit aussi ici d’un bon moment pour proposer une signature visuelle intéressante pour notre ville.

Sur un autre aspect du règlement de l’urbanisme, il faut rendre son application plus conviviale et surtout plus flexible. Il faut aider les gens à réaliser leurs projets d’investissements et de leur permettre de développer notre communauté.

Consolider les infrastructures qui facilitent la rétention et l’attractivité

Les infrastructures qui facilitent la rétention et l’attractivité sont souvent des endroits où l’offre une prestation de service au citoyen.

L’un de ces projets est celui du stade multisport qui se situerait potentiellement près des Tennis de Rimouski au Complexe Guillaume-Leblanc. Ce genre d’infrastructure permet entre autres aux jeunes et moins jeunes de pratiquer du sport à l’année, mais aussi de briser l’isolement des plus vieux. Une Ville avec l’envergure de Rimouski se doit d’avoir une offre sportive à jour. Les jeunes familles seront plus intéressées de rester dans notre communauté si nous avons tous les outils pour développer leurs enfants d’un point de vue sportif. Il faudra tout faire pour réussir ce projet.

Il faut aussi penser aux infrastructures de garde, aux infrastructures culturelles et aussi aux lieux de rencontres citoyens. Tous ces outils ensemble permettent de développer le plein potentiel des jeunes générations, une richesse importante pour développer l’avenir de notre région.

La Salle Desjardins-TELUS, un atout d’attractivité culturelle (Photo: courtoisie, Spect’Art)
Facebook Twitter Reddit