Actualités > Océanic > L’Océanic aurait mérité un meilleur sort
Océanic

L’Océanic aurait mérité un meilleur sort

Battu en prolongation à Sherbrooke
Le gardien du Phoenix, Ivan Zhigalov, a excellé. (Photo archives Océanic / Folio Photo – Iften Redjah)

L’expression « l’Océanic aurait mérité un meilleur sort » s’applique très bien à la suite de son revers de 4-3, en prolongation face au Phoenix de Sherbrooke.

Pour la formation de l’Estrie, il s’agissait d’une huitième victoire consécutive et d’une 14e dans ses 15 dernières parties.

« Je vais te donner seulement une statistique, en deuxième période, on a créé treize chances de marquer contre deux et on sort de là avec une avance d’un but. Les gars ont super bien fait ça, on avait de l’intensité, on était sur la rondelle. Le Phoenix ne méritait pas ce match-là. Leurs deux premiers buts ne sont même pas sur des chances de marquer », a commenté Serge Beausoleil lors d’un entretien avec le journal le soir. 

Métal du Golfe_VF

22 lancers contre 9

Les visiteurs ont largement dominé les deux premières périodes et auraient pu se sauver avec le match. Leurs 22 lancers contre 9 l’indiquent très bien. Luka Verreault, en première, ainsi que Louis Robin et Jérémie Biakabutuka, en deuxième, ont marqué pour l’Océanic qui menait 3-2 après 40 premières minutes de jeu. Justin Gill et William Bishop ont donné la réplique pour les locaux. Les deux fois, Gabriel Robert n’a pas bien paru et Serge Beausoleil a sorti le crochet. Robert a permis deux buts sur neuf lancers en 34 minutes. 

Xavier Parent a créé l’égalité dans une troisième période plus partagée avant que Joshua Roy ne marque le but de la victoire dès la 26e seconde de la quatrième période. Il a profité de sa vitesse pour battre Tyson Hinds et le gardien. Appelé en relève, Hamrla a aussi été déjoué deux fois sur neuf lancers.

Ivan Zhigalov a fait la différence

« Biakabutuka et Jackson ont joué du très gros hockey en défensive. Le trio de Cormier a encore bien fait. Luka Verreault a frappé deux ou trois barres horizontales. On a fait de très bonnes choses. Sans le brio de leur gardien, il n’y a pas de match. De notre côté, de fut des prestations très ordinaires », a dit Beausoleil au sujet de ses deux hommes masqués. 

Pendant que les deux gardiens de l’Océanic ne bloquaient que 14 des 18 lancers en leur direction, celui du Phoenix, Ivan Zhigalov, a fait la différence en repoussant 31 des 34 tirs au but de l’Océanic. Il a pleinement mérité sa première étoile.

En bref

Le Phoenix a ainsi remporté une troisième victoire en trois matchs face à l’Océanic, toutes par la marge d’un but : 3-2, 4-3 et 4-3. Deux fois, ça s’est réglé en prolongation… Jérémie Biakabutuka, qui avait été suspendu pour deux parties, a effectué un retour au jeu… Jasmin Simon et Maxime Coursol (blessés) ainsi que Charles Côté et Maël Saint-Denis n’ont pas joué pour les visiteurs qui ont utilisé sept défenseurs… Une galerie de 3 124 spectateurs a assisté à la rencontre… Il s’agissait de la meilleure foule de la saison au Palais des sports Léopold-Drolet… L’Océanic jouera sa prochaine rencontre dimanche après-midi à Saguenay…

Facebook Twitter Reddit