Actualités > Économie > Rimouski fait preuve d’une certaine ouverture
Économie

Rimouski fait preuve d’une certaine ouverture

Communauto est présente dans 16 villes du Canada. (Photo: courtoisie)

La Ville de Rimouski apporte des précisions dans le dossier Communauto, alors que cette entreprise se montre intéressée à s’installer à Rimouski si elle y trouve un ou des partenaires.

Une citoyenne, Claudine Bujold, a écrit récemment au conseil municipal pour lui dire qu’elle avait découvert Communauto, un système privé de partage de véhicules, à Montréal, et aimerait qu’on envisage de l’implanter à Rimouski. Le Journal Le Soir avait conclu, à la suite de la réponse du maire, que la Ville n’avait pas d’intérêt à s’impliquer dans cette démarche, puisque Guy Caron avait indiqué en tout premier lieu qu’il s’agissait d’une entreprise privée.

Le directeur général de la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, Jonatahn Laterreur, s’est montré intéressé par le projet, hier.

Métal du Golfe_VF

Mais le Service des communications de la Ville a précisé ce matin à l’auteur de ces lignes que la réponse de monsieur Caron était plus élaborée et se voulait aussi un message voulant que la Ville est toujours intéressée à accompagner un promoteur quand un projet s’annonce positif pour Rimouski.

Guy Caron. (Photo : journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Revient à l’entreprise

La réponse de monsieur Caron fut donc celle-ci : « Communauto est une entreprise privée qui opère à plusieurs endroits au Québec. Si la compagnie ou une compagnie de la même nature souhaite venir s’implanter et faire des affaires à Rimouski, bien entendu, nous sommes ouverts et prêts à écouter ce que l’entreprise propose et ce qu’elle a à nous dire. Il appartient à l’entreprise de nous contacter et d’exprimer son intérêt à offrir son service à Rimouski. »

Le vice-président de Communauto, Marco Viviani, a fait part de son intérêt au Journal Le Soir.

Le Service des communications rappelle qu’on peut prendre connaissance de cette assemblée et de toutes les assemblées du conseil par l’enregistrement des séances disponible sur le site Web de la Ville.

Facebook Twitter Reddit