COVID-19 > Vers un retour à une vie (presque) normale
COVID-19

Vers un retour à une vie (presque) normale

Québec annonce un plan de déconfinement
Le premier ministre François Legault. (Photo: cabinet du premier ministre)

Le premier ministre du Québec, François Legault, vient de confirmer son intention de procéder à une série d’allègements des mesures sanitaires dans un plan de déconfinement progressif, en route vers un retour à une vie presque normale.

Le 13 mars prochain, il y aura deux ans que le Québec est en état d’alerte sanitaire. C’est à peu près à ce moment qu’entrera en vigueur la dernière phase du plan annoncé à 13 h par le premier ministre Legault.

Trop de contraintes

« Il faudra éventuellement apprendre à vivre avec le virus, alors qu’une sixième vague est possible. La meilleure façon de se protéger demeure de s’assurer d’avoir ses trois doses de vaccin ou d’avoir deux doses, mais d’avoir aussi contracté le virus (principe d’immunité) », a notamment mentionné monsieur Legault. « Chaque personne devra en venir à gérer elle-même ses risques », a-t-il ajouté.

« Au-delà de la dernière manifestation à Québec, il faut constater qu’il y a de plus en plus de Québécois qui trouvent qu’il y a trop de contraintes à la suite de la pandémie de COVID. Je vous comprends d’être tanné de toutes ces contraintes, mais en même temps, il faut se rappeler pourquoi on a mis en place toutes ces mesures. Essentiellement, c’était pour sauvegarder un système de santé qui était déjà fragile, avant la pandémie. On manquait déjà d’infirmières depuis longtemps. Il faut faire plus d’efforts pour recruter plus d’infirmières. On ne peut pas en faire apparaître du jour au lendemain. Quand on a ajouté des patients COVID aux patients réguliers, ça a fait que les hôpitaux se sont engorgés. C’est ce qu’on a vu dans le dernier mois avec le variant Omicron qui était hyper contagieux. On avait le choix entre mettre des contraintes ou ne pas être capable de soigner nos patients, COVID ou autres », a rappelé le premier ministre du Québec.

Assouplissements

Si plusieurs assouplissements sont prévus, le port du masque dans les lieux publics demeure obligatoire pour tous au moins jusqu’au 12 mars.

« Quand on regarde la situation dans son ensemble, l’équipe de la Santé publique pense que c’est un risque calculé de vous annoncer, aujourd’hui, un plan de déconfinement. On franchit une étape importante. Plusieurs vont dire « enfin! » L’objectif était de continuer à soigner tous les Québécois. On a réussi et on a une petite marge de manoeuvre qui nous permet d’annoncer aujourd’hui ce plan de déconfinement », a aussi expliqué monsieur Legault.

« On avait le choix entre mettre des contraintes ou ne pas être capable de soigner nos patients, COVID ou autres. »

Dates et étapes

Voici les dates et étapes du plan de déconfinement :

-Le 12 février : fin de la limite du nombre de personnes rassemblées dans une résidence. Recommandation de la Santé publique : dix personnes ou de trois adresses différentes. Dans les restaurants, 10 personnes pourront être réunies à une même table.

-Le 14 février : reprise des sports pour les adultes, relance des centres de conditionnement et des spas à 50%. Reprise des rencontres sportives, les matches de hockey, notamment. Pour les spectacles extérieurs, le maximum sera porté à 5 000 personnes.

-Le 21 février : tous les commerces pourront rouvrir à 100% de capacité. Les salles de spectacles vont demeurer à 50% de leur capacité, mais retrait de la limite de 500 pour le Centre Bell, le Centre Vidéotron et d’autres grandes salles. Les lieux de culte demeurent à la limite de 50% de capacité, mais vont pouvoir surpasser 250 personnes avec une limite à 500.

-Le 28 février : possibilité de reprise des tournois et compétitions sportives. Fin du télétravail obligatoire, qui devient une recommandation. Ouverture à 100% des lieux de culte et salles de spectacle, sauf le Centre Bell et le Centre Vidéotron. Autorisation de réouverture des bars et casinos, mais sans karaoké ni danse.

-Le 14 mars : rétablissement de la danse et du karaoké dans les bars. Réouverture complète des restaurants, des bars, du Centre Bell et du Centre Vidéotron.

Passeport vaccinal

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a confirmé que le passeport vaccinal, tout comme le port du masque, demeure aussi en vigueur au moins jusqu’à la mi-mars.

« Il y a toujours beaucoup d’incertitude et beaucoup de facteurs à considérer. Avec la levée de plusieurs mesures depuis quelques semaines et celles d’aujourd’hui, on devrait aller vers l’atteinte d’un plateau dans les nouvelles hospitalisations et peut-être une remontée. Toutefois, s’il y a une remontée, elle ne devrait pas se rendre à la hauteur où elle s’est déjà rendue. Il y a un risque, mais qui ne nous incite pas à reculer. Si quelque chose survient, nous allons ralentir le calendrier de mise en place des allègements », a prévenu le directeur national intérimaire de la Santé publique, Luc Boileau.

Facebook Twitter Reddit