Nouvelle de 17 h > Une page d’histoire se tourne
Nouvelle de 17 h

Une page d’histoire se tourne

Au Site historique maritime de Pointe-au-Père
Hélène Théberge (Photo: courtoisie)

Une page d’histoire se tourne au Site historique maritime de la Pointe-au-Père (SHMP), où le conseil d’administration annonce  la nomination d’Hélène Théberge au poste de directrice générale.

Celle-ci succède à Serge Guay qui a assumé, de main de maître, cette fonction pendant 32 ans. Madame Théberge entrera en poste le 21 mars. Sous l’autorité du conseil d’administration, elle sera responsable de la gestion de l’ensemble des activités et projets de l’organisme. Elle supervisera le travail de l’équipe et représentera l’organisme auprès des instances et organisations externes.

Métal du Golfe_VF

« C’est avec plaisir que je vais joindre l’équipe du Site historique de la Pointe-au-Père dans les prochaines semaines », a fait savoir madame Théberge sur sa page Facebook.

Une vue aérienne du Site historique maritime de Pointe-au-Père. (Photo: courtoisie, Armand Dubé)

Parcours

« Madame Théberge œuvre au sein de l’industrie touristique depuis plus de 20 ans. Ayant touché autant aux communications, à l’organisation qu’au service à la clientèle, elle a développé au fil des ans une expertise en développement touristique. Par le passé, elle a été chargée de cours en Techniques de tourisme au Cégep de Matane. Au cours des dix dernières années, elle a travaillé pour l’Association des croisières du Saint-Laurent afin de développer et promouvoir des croisières internationales au Québec. Ses expériences diversifiées dans le domaine du tourisme font donc d’elle la personne toute désignée pour occuper ce poste et pour poursuivre le travail de monsieur Guay », signale un communiqué du c.a. du Site historique.

Le sous-marin Onondaga du Site historique maritime de la Pointe-au-Père. (Photo: courtoisie)

Fierté

Après avoir annoncé sa retraite il y a un an, Serge Guay a mérité le Prix Barbara-A.-Tyler pour le leadership muséal de l’Association des Musées canadiens en mai dernier. Au cours des dernières années, monsieur Guay a contribué notamment à la mise en place du Musée de l’Empress of Ireland, incluant des spectacles multimédias; à la réalisation du projet de cale sèche permanente du sous-marin Onondaga et à l’organisation du 100e anniversaire du naufrage de l’Empress of Ireland en 2014.

Serge Guay (Photo courtoisie)

« Ça ne change rien. C’est une façon de dire que c’est important (l’histoire, la culture). Je pense aussi à l’équipe du SHMP. Avec tout ce qu’on a réalisé à Pointe-au-Père, je veux rendre hommage à des gens comme Anne-Marie Bourrassa qui est là depuis plus de 35 ans et à Yves Tremblay qui est là depuis plus que 20 ans. C’est un travail d’équipe et tout le monde met la main à la pâte. Ça prend un leader, mais ça prend de bons officiers et de bons matelots », constatait Serge Guay au moment de recevoir le prix, au sujet de l’honneur reçu, mais aussi de son bilan au Site.

Hommage du député

Il y a un mois, le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata, Maxime Blanchette-Joncas, rendait hommage à monsieur Guay en ces termes, à la Chambre des communes :

« Au nom de tous les citoyens de la circonscription, je tenais à prendre un moment pour rendre hommage à monsieur Guay et le remercier pour l’ensemble de son oeuvre. En effet, monsieur Guay a joué un rôle central dans le développement exceptionnel qu’a connu le site historique maritime de la Pointe-au-Père au cours des trois dernières décennies. Sous sa gouverne, cette institution muséale rimouskoise est devenue une destination incontournable pour les touristes comme pour les locaux, voyant sa fréquentation annuelle passer d’environ 10 000 à plus de 80 000 visiteurs. »

Maxime Blanchette-Joncas. (Photo: courtoisie)

Mission

Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père est un complexe muséal situé dans le quartier Pointe-au-Père, à Rimouski. Le SHMP fait partie des principaux attraits touristiques de Rimouski-Neigette avec le Parc national du Bic, la Route des Monts-Notre-Dame, le Canyon des Portes de l’Enfer et l’île Saint-Barnabé, entre autres. Il est voué à un bel avenir, alors que

La diffusion de l’histoire maritime de la région et du Québec est au cœur de la mission de l’organisme. Ses expositions permettent aux visiteurs de mieux connaitre l’histoire du paquebot Empress of Ireland qui a navigué pendant huit ans avant de faire naufrage au large de Ste-Luce-sur-Mer, en 1914.

Partenariat

En partenariat avec Parcs Canada, la Station de phare de Pointe-au-Père et son phare plus que centenaire sont aussi présentés aux visiteurs. Le dernier ajout à cette offre touristique est le sous-marin Onondaga ayant appartenu à la Marine royale canadienne et converti en navire-musée en 2009. Depuis plusieurs années, ce sont plus de 80 000 visiteurs qui découvrent annuellement ce riche patrimoine.

Facebook Twitter Reddit