Actualités > Politique > Le moment est venu, pour Samuel Ouellet
Politique

Le moment est venu, pour Samuel Ouellet

Il se lance pour l'investiture du PQ
Samuel Ouellet (Photo: journallesoir.ca, Iften Redjah)

L’entrepreneur, propriétaire et éditeur du Journal Le Soir,  Samuel Ouellet, confirme qu’il sera candidat à l’investiture du Parti Québécois dans la circonscription de Rimouski.

Monsieur Ouellet a fait cette annonce à 9 h en compagnie du député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé. Il a occupé précédemment le poste d’attaché politique auprès du député sortant de Rimouski, Harold LeBel.

Métal du Golfe_VF

« Je suis fier de vous annoncer officiellement ma candidature à l’investiture du Parti Québécois de Rimouski. Le travail d’attaché politique m’a permis de rencontrer les gens d’ici et de collaborer avec eux pour faire avancer notre région. Durant quatre ans, j’ai pu apprendre de cette fonction. La politique est un moyen extraordinaire d’améliorer les conditions de vie des personnes qui forment notre communauté. J’ai hâte d’aller à la rencontre des membres du parti et des gens de Rimouski-Neigette, de discuter avec eux des enjeux qui les préoccupent et surtout de débattre à propos des idées qui amélioreront notre tissu social », déclare le candidat à l’investiture du PQ.

Dignité

Dans le cadre de la course à l’investiture du Parti Québécois de Rimouski, Samuel Ouellet proposera des thématiques de discussions qu’il juge importantes pour la circonscription.

« Dans cette course, nous allons débattre de plusieurs sujets. Le dénominateur commun de ceux-ci est qu’il faut s’assurer que les gens de chez nous aient droit à la dignité en tout temps, sans distinction. Ces principales thématiques seront, entre autres, axées autour de la pénurie de logements, de l’accélération de l’obtention de places en centres de la petite enfance, du financement des organismes communautaires de première ligne, du développement du haut pays, de la lutte aux changements climatiques, de la place des petites et moyennes entreprises dans notre économie, de la saine gestion des ressources naturelles, notamment le crabe, des conditions de vie des ainés, de l’accessibilité des soins de santé dans notre région dont l’hémodynamie qui sera un dossier très important et bien entendu l’indépendance du Québec », ajoute Samuel Ouellet.

Ses liens avec Le Journal Le Soir

Le futur candidat à l’investiture du Parti Québécois de Rimouski tient également à préciser comment il gérera sa fonction d’éditeur et de propriétaire du Journal Le Soir dans le cas d’une victoire à la présente course à l’investiture et le 3 octobre prochain, à titre de député de Rimouski.

« Dans un objectif de transparence et d’une approche éthique, dès aujourd’hui, je me retire de mes fonctions d’éditeur. Je nomme René Alary, éditeur par intérim du Journal Le Soir. Nous avons aussi pris des dispositions concernant la couverture de la politique québécoise. Ce mandat est confié en sous-traitance à l’équipe de la radio CKMN. Son journaliste, Francis Belzile, publiera ses articles sur les pages du Journal Le Soir de manière indépendante et sans aucun droit de regard pour l’équipe du Journal. »

Délai maximum

« Dans l’optique où je serai élu député le 3 octobre prochain, je m’engage à régulariser ma situation, dans un délai maximum de 90 jours à la suite de l’élection, selon le code d’éthique des élus de l’Assemblée nationale du Québec. Je veux être clair : je n’utiliserai pas mon organisation pour avantager d’une manière ou d’une autre ma candidature », conclut l’entrepreneur.

Samuel Ouellet précise qu’il ira à la rencontre des différents acteur.ice.s du milieu, des militant.e.s et des citoyen.ne.s dans les prochaines semaines pour discuter des dossiers qui seront à défendre dans les prochains mois et prochaines années.

Profil

Le curriculum vitae de monsieur Ouellet, propriétaire du Journal Le Soir depuis mai 2021, montre aussi qu’il possède un Diplôme d’études collégiales (DEC) en Gestion de commerce du Cégep de Rimouski et qu’il s’affaire à compléter un baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Il est un jeune entrepreneur qui a déjà à son actif la mise sur pied de deux entreprises, en plus d’avoir œuvré comme responsable du marketing au sein de l’entreprise familiale bien connue Métal du Golfe.

Au cours des 46 dernières années, Rimouski a été représenté par le Parti Québécois pendant 37 ans.

Facebook Twitter Reddit