Actualités > Océanic > Les Cataractes gâchent la fête
Océanic

Les Cataractes gâchent la fête

L’Océanic s’incline 3-2 lors de la soirée hommage à Doris Labonté
Le grand Alexander Gaudio a fait sentir sa présence devant le filet de Charles-Antoine Lavallée. (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Au terme d’une longue cérémonie en hommage à Doris Labonté, Cataractes et Océanic se sont livré un excellent match au profit des visiteurs par le pointage de 3-2 devant 3 617 spectateurs réunis au Colisée Financière Sun Life.  

Tous les buts ont été inscrits au cours de la première période. L’ancien de l’Océanic, le défenseur de 20 ans Zachary Massicotte, a fait mal à son ancien club avec deux buts. Les deux gardiens ont ensuite fermé la porte dans ce match physique où les joueurs ont dépensé beaucoup d’énergie.

« On a joué un bon match. Mais, je n’ai pas aimé bien des choses en première période. On a donné deux buts en une minute cinq secondes sur des lancers qu’on aurait dû bloquer. On n’a pas payé le prix. Ensuite, l’effort déployé en deuxième et troisième a été sensationnel compte tenu de la situation et tout ce qu’on a vécu dernièrement. Je suis bien fier de la façon dont on a réagi. C’est dommage qu’on n’ait pas pu aller chercher le but égalisateur. On aurait aimé l’avoir pour Doris », a commenté Serge Beausoleil.  

Cinq buts en première

Les joueurs des deux équipes ont eu beau avoir commencé le match avec beaucoup de retard, ils ont patiné à vive allure dans un premier engagement ponctué de cinq buts. Zachary Massicotte (2) et William Veillette ont les buts des visiteurs. Luka Verreault et Julien Béland ont ceux de l’Océanic.

L’Océanic a perdu les services de Zachary Lessard en milieu de première période. « C’est une mise en échec à la tête qui n’a pas été appelée. Les arbitres ne l’ont peut-être pas vu. Ça arrive. Mais, le clip va aller à la ligue. On a dû jouer à cinq défenseurs une grande partie du match », a souligné l’entraineur-chef. 

L’action n’a pas manqué non plus en deuxième période, sans but, mais avec du jeu physique. Louis Robin n’a pas marqué sur un lancer de punition pour l’Océanic. Les Cataractes ont dominé la troisième période, sans pouvoir percer la muraille du gardien Hamrla, mais l’Océanic n’a pas été en mesure de créer l’égalité.

Devant le filet, Patrik Hamrla a repoussé 26 des 39 lancers en sa direction. À l’autre bout, Charles-Antoine Lavallée a accordé deux buts sur 22 tirs. 

Cérémonie touchante

Serge Beausoleil est aussi revenu sur la cérémonie d’avant-match. « Ce fut peut-être un peu long, mais Doris le méritait amplement. C’était très touchant. Quand tu vois toute la grande famille, les anciens joueurs, les témoignages d’affection, tu constates tout le legs qui a été laissé. On a senti la grande famille de l’Océanic et on a senti M. Tanguay (Maurice) dans l’amphithéâtre ce soir. C’était fantastique et je veux, en passant, remercier les Cataractes qui ont été très bons joueurs là-dedans. »

En bref

Le match n’a débuté qu’à 21 h 25 au terme de la longue cérémonie (1 h 25) hommage pour Doris Labonté. Lisez le reportage à ce sujet… Les blessés Charles Côté, Alex Drover et Xavier Cormier étaient les trois absents chez l’Océanic. Alexandre Lefebvre a effectué un retour au jeu… L’Océanic visitera à son tour les Cataractes à Shawinigan, dimanche… 

Facebook Twitter Reddit