Nouvelle de 18 h > Quand des mamans jouent les pieuvres
Nouvelle de 18 h

Quand des mamans jouent les pieuvres

De l’entraide pour s’occuper de jumeaux et de triplets
Caroline Castonguay et ses deux jumelles (photo courtoisie)

Mamans Pieuvres est une ressource en ligne qui accompagne les parents de jumeaux et de triplets : il s’agit de la seule ressource de ce genre qui existe au Québec.

En entrevue avec le Journal Le Soir, Caroline Castonguay, qui s’occupe de l’identité visuelle de cette ressource, explique comment Mamans Pieuvres a démarré, ainsi que son exhaustivité.

Une première ressource francophone

L’équipe de Mamans Pieuvres compte quatre mères de jumeaux et de triplets. L’idée derrière le projet provient de deux mères de la région de Montréal : « Elles ont commencé à discuter après leur accouchement et elles se sont dit, ce serait bien d’avoir plus de ressources et d’aide pour les mamans qui vivent certains défis avec leurs jumeaux ou leurs jumelles. Et puisque ça n’existait pas comme ressource francophone, elles ont décidé d’en créer une, au Québec », relate Caroline Castonguay.

Faire face aux défis supplémentaires

Si déjà le fait d’avoir un enfant est un défi en soi : « d’en avoir deux ou trois, ça amène un stress supplémentaire », estime Caroline Castonguay. En effet, plusieurs défis attendant les parents de jumeaux ou de triplets. Elle évoque notamment les risques que les bébés soient prématurés, les risques de séparation au sein des couples et les risques plus élevés de dépression post-partum : « parce que souvent les bébés peuvent être hospitalisés, à l’unité néonatale, aux soins intensifs. »

Elle ajoute que l’ajustement peut s’avérer difficile pour les mamans qui se retrouvent à la maison, avec deux ou trois bébés et qui ignorent quelles sont les ressources disponibles.

« Évidemment il y a aussi des défis financiers : c’est le double ou le triple de dépenses », mentionne Caroline Castonguay.

Des services variés

Mamans Pieuvres offre toutefois autant de conseils qu’il y existe des défis pour les parents de jumeaux ou triplets. « Des cours prénataux, des cours d’introduction au solide, des consultations sur le sommeil des jumeaux et des triplets. On offre également de l’accompagnement dans le deuil périnatal parce que ça aussi c’est une malheureuse réalité que l’on peut vivre, la perte d’un, deux ou trois bébés », déclare madame Castonguay.

Ces services sont tous offerts en collaboration avec des mères de jumeaux ou de triplets, soit des professionnelles de la santé, des infirmières, des psychologues, etc.

Pour le futur, l’équipe souhaite développer sa section sur la petite enfance, l’entrée à l’école et la garderie, tandis que pour l’instant, c’est surtout la grossesse, l’accouchement, l’allaitement, le biberon, la prématurité, le sommeil et l’alimentation qui sont abordés.

L’information est classée par tranche d’âge sur le site Internet.

Considérer les besoins

Avec une hausse des naissances multiples, en addition aux services que Mamans Pieuvres offre, l’organisation, qui est bénévole, a aussi une page Facebook, ainsi qu’un groupe de soutien privé où les mamans concernées peuvent obtenir des exclusivités. À ce sujet, il existe un outil sur le site web où il y a un répertoire d’endroits où il est possible d’obtenir un rabais pour jumeaux ou triplets.

« Notre but est vraiment de soutenir la communauté des parents multiples, le plus possible. On y va beaucoup avec les besoins que les mamans nous manifestent. On essaie toujours d’aller trouver l’information qui est pertinente pour elles », réitère Caroline Castonguay.

Journée nationale

Enfin, l’équipe de Mamans Pieuvres souhaite sensibiliser les gens à la réalité des naissances multiples. Le 28 mai prochain est d’ailleurs la journée nationale de sensibilisation aux naissances multiples.

Facebook Twitter Reddit