Politique > Affaire Michel Dubé: la CAQ s’explique
Politique

Affaire Michel Dubé: la CAQ s’explique

Cocktail de financement mardi soir à Rimouski
Michel Dubé (Photo: archives)

La Coalition Avenir Québec explique son refus d’accepter le coordonnateur d’Action Populaire Rimouski-Neigette, Michel Dubé, à un cocktail de financement de Maïté Blanchette Vézina.

En entrevue au Journal Le Soir, la directrice des communications de la CAQ, Claude Potvin, a mentionné que la Loi électorale interdit à une tierce personne de financer la participation d’une autre personne à un événement politique. 

Métal du Golfe_VF
Claude Potvin, directrice des communications de la CAQ (Photo gracieuseté)

« Si ça avait été ses fonds, avec sa carte de crédit, il aurait été accepté parce qu’il a parfaitement le droit de venir. On ne peut pas, c’est considéré comme une tierce personne et c’est une infraction passible de 5 000 $ d’amende et on peut le suspendre, pas moi, mais le DGEQ pourrait aussi suspendre le droit de vote pour une durée de 5 ans ». 

Interrogée sur la décision de Samuel Ouellet du Parti québécois d’accepter d’inviter Michel Dubé à son propre cocktail de financement, sans condition, ni contribution financière, Claude Potvin estime qu’il a parfaitement le droit de le faire.

Il a parlé à Geneviève Guilbault

Rappelons que c’est ce soir (mardi) que s’est tenu le cocktail de financement de la CAQ à Rimouski. Sur sa page Facebook en milieu de soirée, Michel Dubé a indiqué avoir eu un entretien avec la Vice-première ministre, Geneviève Guilbault, bien qu’il n’ait pas eu accès à la salle. 

« C’est une femme que je respecte et qui a pris le temps d’échanger, une rencontre cordiale », a-t-il écrit. 

Michel Dubé y était pour sensibiliser la Vice-première ministre à différents enjeux sociaux dans la région.

Facebook Twitter Reddit