Actualités > Politique > Pascal Bérubé dénonce la CAQ
Politique

Pascal Bérubé dénonce la CAQ

Du personnel politique dans la campagne électorale
Pascal Bérubé. (Photo courtoisie)

Le député sortant de Matane-Matapédia et candidat du Parti Québécois dans cette circonscription, Pascal Bérubé, estime avoir de bonnes raisons de croire que le parti au pouvoir utilise du personnel payé par l’État pour faire campagne dans l’Est du Québec.

Les lecteurs du Journal le Soir auront constaté aujourd’hui que les annonces électorales se font de plus en plus nombreuses. Ce 22 août pourrait être la date qui marque le début de la « vraie » campagne puisque l’on sait, depuis plusieurs mois, que les élections provinciales auront lieu à date fixe, le 3 octobre et que les annonces se succèdent. Le tempo a toutefois été plus marqué aujourd’hui, avec des communications publiques de quatre partis.

Tout un mois

« Si l’information de Jean-Claude Leclerc, du blogue « Muffin et Café » est fondée, ça pose des questions importantes. Qu’est-ce que le directeur du cabinet du ministre de la Santé, Jonathan Valois, vient faire à Rimouski, en pleine pandémie, sinon que de faire campagne pour la candidate locale? Est-il bénévole? Je pose la question. S’il a autant de disponibilités, je connais beaucoup de gens du Bas-Saint-Laurent qui seraient prêts à aller le rencontrer pour les dossiers en santé qui devraient être sa priorité. Qu’on nous dise où est moins où il est et on pourrait lui parler des lui parler de l’hémodyalise à Matane, des ruptures de services en obstétriques, des frais de santé, des délais d’opération, etc. », déclare l’homme politique.

Réunis dans une résidence

Selon les informations de monsieur Leclerc, l’équipe de choc de la CAQ qui met tout en œuvre pour déloger le Parti Québécois à Rimouski, serait réunie dans une même résidence.

« Ce que je trouve stupéfiant, c’est qu’on est en pleine pandémie et que le principal conseiller politique du ministre de la Santé va prendre tout le mois de septembre pour faire campagne à temps plein à partir de Rimouski. Ce n’est pas rien! Je repose la question : est-il bénévole? », insiste monsieur Bérubé.

Payée pour faire campagne

Est-ce une chose que vous n’avez jamais vu dans votre carrière ? lui a-t-on demandé.

« Ce que je vois et que je n’ai jamais vu en 15 ans de carrière, c’est une candidate payée à temps plein par un parti pour faire campagne. C’est ce que la CAQ a dans Rimouski », a répondu monsieur Bérubé, enchaînant qu’on a porté à son attention que la situation serait semblable chez nos voisins de la Côte-Nord.

Directeur des élections interpellé

« Le candidat du Parti Québécois dans René-Lévesque m’a écrit un témoignage très précis sur ce qu’il a entendu d’un conseiller politique du ministre Jonathan Julien. C’est exactement la même chose. On sait aussi qu’il y a un conseiller d’un autre ministre, Lionel Carmant, qui a été délégué pour faire du travail électoral au Lac-Saint-Jean. Est-ce que ce sont tous des bénévoles? Il y a des questions à se poser. C’est pourquoi j’ai interpellé le directeur général des élections et le Commissaire à l’éthique. Ce dernier m’a dit qu’il allait procéder à des vérifications », explique aussi le vétéran du PQ.

Début de la campagne

Avons-nous assisté au début de la vraie campagne électorale aujourd’hui?

« Je ne sais pas, mais nous, on se prépare ardemment. Je note que jusqu’à maintenant, la CAQ n’a trouvé aucun citoyen de ma circonscription pour se présenter contre moi. On a dû aller chercher un résident de Montréal. Pour le Parti conservateur, c’est un résident de Sept-Îles », remarque-t-il.

« Pour moi, les questions d’éthique devraient être au centre de la campagne électorale. La question se pose pour Jonathan Valois. À quel titre est-il présent à Rimouski. Même chose pour Florence Bolduc qui est une employée responsable du ministre de la région. Travaillent-ils à temps plein? Sont-Ils payés? Est-ce pertinent en rapport avec leurs fonctions? Et même s’il était bénévole, je ne vois ce qu’un adjoint du ministre de la Santé fait à Rimouski. À ma connaissance, il n’y a pas de famille et il n’est pas en vacances », tranche Pascal Bérubé.

Signature demain

Ce dernier organise une activité publique pour souligner la signature de son bulletin de candidature officielle demain, à la brasserie Le Ketch de Sainte-Flavie, de 13 h à 14 h.

Réponse de la CAQ

« Les gens qui sont dans Rimouski sont des bénévoles. De plus, madame Blanchette-Vézina est à l’emploi de la CAQ depuis un bon moment déjà comme il a déjà été mentionné dans La Presse » a répondu l’équipe des communications de madame Blanchette-Vézina, à laquelle nous avons demandé des explications.

Par ailleurs, le Parti conservateur d’Éric Duhaime a dévoilé sa plateforme en matière d’activité physique et de sport.

Facebook Twitter Reddit