Actualités > Économie > Val-Neigette : l’intérêt est là
Économie

Val-Neigette : l’intérêt est là

Val-Neigette (Photo: Pierre Michaud-archives)

L’annonce de la mise en vente de la station de ski Val-Neigette, dans le district Sainte-Blandine à Rimouski, samedi dernier, suscite beaucoup d’espoir et d’intérêt.

Il y a fort à parier que le sujet retiendra l’attention du conseil municipal de Rimouski lors de sa réunion en comité plénier qui a habituellement lieu à compter de 17 h. Celle-ci précède l’assemblée ordinaire qui a lieu exceptionnellement un mardi en raison du congé de la Fête du travail d’hier.

Accompagner

Dans une entrevue à Radio-Canada, le maire Guy Caron laisse entendre que la Ville de Rimouski pourrait s’impliquer directement dans le dossier. Il n’est toutefois pas question pour elle d’acquérir la station, mais plutôt d’agir comme accompagnatrice d’un ou plusieurs promoteurs intéressés à relancer la station, fermée depuis cinq ans.

Il avait indiqué la même chose au Journal Le Soir en avril dernier : «« Eh! Oui, c’est effectivement un bien privé et la Ville n’a pas à intervenir d’elle-même. Toutefois, s’il y avait un acheteur potentiel et que le propriétaire était disposé à vendre, il y a des partenariats qui pourraient être établis avec la SOPER (Société de promotion économique), donc, par extension avec la Ville. On est tout à fait disposé à regarder une proposition et à essayer de voir si le plan d’affaires a du sens. Quand personne ne prend l’initiative, c’est difficile pour la Ville de prendre position. Pour commencer, il faut que quelqu’un arrive avec un projet. Ce n’est pas tout de dire : « on fait une offre, on achète Val-Neigette; on en prend possession. » Il y a un après. »

Très optimiste

« Je n’ai vu et entendu que du positif depuis l’annonce de la mise en vente il y a quelques jours. Tout le monde semble enthousiaste à l’idée de voir la station rouvrir. J’ai déjà une demande d’information et des rencontres d’un éventuel acquéreur. J’ai un autre groupe qui faisait partie d’un comité de relance qui s’intéresse au dossier », confirme par ailleurs monsieur Bélanger.

Facebook Twitter Reddit