Actualités > Revue de la semaine > La morosité est dans l’air
Revue de la semaine

La morosité est dans l’air

La pénurie et le coût des logements suffisent à inquiéter une grande partie de la population… en plus du reste! (Photo: archives)

L’automne en rend plusieurs d’entre nous moroses, une morosité qui se transporte aussi sur le terrain de l’économie.

C’est ce qui ressort notamment de notre revue de la dernière semaine en ce qui concerne l’actualité présentée dans votre Journal Le Soir. Morose : « qui est d’humeur sombre et chagrine. » Synonymes : maussade, bourru, mélancolique, renfrogné, taciturne, etc.

À voir notre reportage sur la hausse du coût des aliments, hier, on peut se demander comment certaines personnes vivront la prochaine période des Fêtes. Un reportage sur un autre sujet, un nouveau développement domiciliaire, suscite bien des questions sur la suite de la crise du logement. De nos jours, les coûts sont évalués à 200 000 $ « la porte », soit 32 M$ environ pour ce projet, ce qui rendra les unités de logement plus ou moins accessibles à une bonne partie de la population.

Lundi 10 octobre

La directrice adjointe du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, Annemarie Bourrassa est finaliste pour un honneur provincial.

Un hockeyeur natif de Saint-Éloi, dans Les Basques, est le nouveau capitaine du Rocket de Laval (LAH).

Mardi 11 octobre

Le président de Groupe JGS, Jean-Guy Sylvain, menace de ne pas rouvrir le Club de golf Boule Rock si son projet de camping et d’hôtel n’est pas autorisé.

La Municipalité de Sainte-Luce débute l’opération de recharge de sa plage.

Mercredi 12 octobre

Rimouski accueille un important forum sur l’accès à la justice.

Les districts de Nazareth et de Sacré-Cœur possèdent des espaces intéressants pour effectuer davantage de développement résidentiel.

Jeudi 13 octobre

Un Rimouskois travaille avec l’équipe de soutien technique du Canadien de Montréal.

Une comparaison entre les prix de 2019 et ceux d’aujourd’hui démontre à quel point l’alimentation est touchée par l’inflation.

Vendredi 14 octobre

Un projet pilote de sécurité publique de la Municipalité de Caplan, en Gaspésie, retient l’attention.

Le Mouvement des patriotes du Bas-Saint-Laurent est d’accord avec le chef du PQ, Paul Saint-Pierre Plamondon, qui refuse de prêter serment au Roi Charles III.

Facebook Twitter Reddit