Actualités > Économie > Le nouvel opérateur sur le point d’être annoncé
Économie

Le nouvel opérateur sur le point d’être annoncé

Le CNM Évolution. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Une annonce est imminente concernant la conclusion de la démarche amorcée en début d’année par les commissariats économiques de Forestville et de Rimouski pour trouver un nouvel opérateur et assurer la relance du service de traversier entre les deux villes.

La Société de développement et d’économie de Forestville et la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER) confirmaient, le 18 janvier, qu’ils réalisaient un appel d’intérêt à la clientèle spécialisée des armateurs, pour trouver un nouvel opérateur et un nouveau navire afin d’effectuer le service Rimouski-Forestville.

Après quelque 25 ans de loyaux services, le CNM Évolution et son propriétaire, Hilaire Journeault, ne sont plus dans le portrait.

Travaillant avec des moyens limités, monsieur Journeault n’a pas été en mesure d’assurer un service assez fiable aux usagers du CNM Évolution ces deux dernières années. Il semble que les deux villes et leurs services économiques souhaitent passer à autre chose. Le site Internet de l’entreprise a été fermé. On peut en conclure que monsieur Journeault a mis le navire en vente.

Retombées de 4 M$

La Chambre de commerce et de l’industrie de Rimouski-Neigette a déjà fait part de son impatience et estime que des retombées de 4 M$ sont en jeu.

« La traverse Rimouski-Forestville est importante pour les deux villes et les problèmes rencontrés cet été démontrent clairement la nécessité d’un service qui soit viable et fiable. C’est l’objectif de l’appel d’intérêt lancé ce printemps, et un nouvel opérateur sera annoncé sous peu », affirmait le maire de Rimouski,  Guy Caron, en août dernier.

Un autre navire

Nos collègues du journal Le Manic de la Côte-Nord ont diffusé hier une nouvelle voulant que le contrat de la nouvelle traverse avec le nouvel opérateur est sur le point d’être signé. On y précise que la mairesse de Forestville, Micheline Anctil, a confirmé que ce ne serait pas le CNM Évolution.

Le CNM Évolution (Photo courtoisie Christian Boudreau)

On y apprend également qu’un des deux finalistes retenus à la suite de l’appel d’intérêt a été sélectionné. Il serait en train de monter son plan d’affaires.

Le Journal le Soir a interpellé des intervenants du dossier pour en apprendre davantage. Des développements pourraient survenir dans les prochaines heures.

Joint en fin d’avant-midi, le président et directeur général de la SOPER, Martin Beaulieu, corrobore les propos de madame Anctil.

Celle-ci a déclaré au Manic : « Il y a encore des  modalités en discussion, mais tout laisse croire qu’il y aura reprise du service de traversier. »

Facebook Twitter Reddit