Actualités > Économie > ll y aura un nouvel opérateur
Économie

ll y aura un nouvel opérateur

Pour la traverse Rimouski-Forestiville
Il semble que les passagers vers Forestville ne pourront plus monter à bord du CNM Évolution depuis le port de Rimouski. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

À l’occasion d’une saison chaotique sur le plan de la fiabilité, le service de traverse Rimouski-Forestville offert par le CNM Évolution ne semble plus avoir la confiance du maire de Rimouski, Guy Caron.

Après un bris mécanique le 4 juin, un nouvel arrêt des activités du traversier s’est produit lundi et le CNM Évolution est demeuré à quai depuis ce temps. Le service doit reprendre demain. La direction du traversier a dévoilé que cette interruption était due à un problème de personnel, l’absence d’un chef mécanicien, dont la présence obligatoire pour naviguer.

Le propriétaire de la Compagnie de traverse Rimouski-Forestville, Hilaire Journeault a éprouvé des problèmes récurrents depuis le début de la saison, après avoir annulé celle de 2021. Le coûts des carburants entre en ligne de compte dans certaines décisions qui ont un impact sur l’horaire. On peut se demander jusqu’à quel point monsieur Journeault veut mettre de la pression sur les deux villes afin qu’elles mettent elles-mêmes de la pression sur le gouvernement du Québec pour lui obtenir du financement.

C’était tranquille sur le CNM Évolution, hier, de même qu’au quai de Rimouski. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

L’homme d’affaires matanais déplore depuis plusieurs années que le service de traversier de Matane (vers Baie-Comeau) soit favorisé par son appartenance à la Société des traversiers du Québec (STQ). Il souhaiterait obtenir un soutien financier de Québec pour celui de Rimouski. La traverse de Trois-Pistoles est une entreprise municipale et celle de Rivière-du-Loup est privée, mais les deux ont réussi à obtenir de l’aide financière de Québec, récemment.

Tourisme

Une annulation de dernière minute comme celle de lundi dernier pourrait causer des visiteurs mécontents qui ne reviendront pas à Forestville et à Rimouski.

Les deux villes ont lancé un appel d’intérêt dans une démarche commune en début d’année pour dénicher un transporteur qui bénéficierait de leur appui. Deux candidatures ont été retenues pour analyse finale. Les intervenants dans le dossier semblent à bout de patience.

« La traverse Rimouski-Forestville est importante pour les deux villes et les problèmes rencontrés cet été démontrent clairement la nécessité d’un service qui soit viable et fiable. C’est l’objectif de l’appel d’intérêt lancé ce printemps, et un nouvel opérateur sera annoncé sous peu », affirme monsieur Caron.

4 M$

La Chambre de commerce et de l’industrie de Rimouski-Neigette a déjà évalué à 4 M$ les retombées générées par la présence traversier.

« Il nous faut maintenant penser à la pérennité de ce service à compter de l’an prochain. » -Le maire Guy Caron

Bien servi

« Le CNM Évolution a très bien servi les deux rives pendant plus de vingt ans. Nous en sommes reconnaissants à l’endroit du propriétaire, monsieur Hilaire Journeault, mais il nous faut maintenant penser à la pérennité de ce service à compter de l’an prochain », ajoute le maire de Rimouski.

En théorie, on pourrait avoir deux services en compétition, dont un parrainé par les deux villes, si monsieur Journeault tient à être de retour. Le permis de traversier est sous la juridiction de Transport Canada.

Facebook Twitter Reddit