Actualités > Économie > [En vidéo] Un nouveau traversier à Rimouski
Économie

[En vidéo] Un nouveau traversier à Rimouski

Le CNM Évolution aurait fait son temps
Il semble que les passagers vers Forestville ne pourront plus monter à bord du CNM Évolution depuis le port de Rimouski. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Une information privilégiée obtenue par le Journal le Soir laisse croire que les autorités économiques et municipales de Rimouski et de Forestville ne sont pas intéressées à assister à la poursuite des opérations du traversier CNM Évolution pour la liaison fluviale entre des deux localités.

Le maire de Rimouski, Guy Caron, ayant déjà mentionné qu’un nouvel opérateur sera nommé, on apprend aujourd’hui qu’il y aura vraisemblablement, aussi, un nouveau navire. La mairesse de Forestville, Micheline Anctil, avait d’ailleurs indiqué l’an dernier, dans un reportage de Radio-Canada, que la liaison se poursuivrait « avec ou sans le CNM Évolution ». Cela semble maintenant chose acquise.

25 ans

On peut penser que c’est en raison de l’état et/ou des possibilités qu’offre le navire pour les prochaines années que cette orientation serait privilégiée, puisque le CNM Évolution dessert la Traverse Rimouski-Forestville depuis 25 ans.

C’est une pièce qui s’ajoute au puzzle de plus en plus complexe de ce dossier, alors que le propriétaire du CNM Évolution, Hilaire Journeault, de Matane, a mis un terme à la saison du traversier brusquement, la semaine dernière. Le coût des carburants et la crise de la main-d’œuvre sont des facteurs qui pourraient expliquer les hauts et les bas de la Traverse Rimouski-Forestville, cette année.

Pression

Monsieur Journeault s’est aussi efforcé de mettre de la pression sur le gouvernement du Québec pour obtenir du financement pour son entreprise. Il a constaté une iniquité dans le traitement des différents services publics et privés à maintes reprises.

Une source que nous ne pouvons pas identifier indique que le service de développement économique de la Ville, la Société de promotion économique de Rimouski, aurait reçu une proposition de la part d’un promoteur qui voulait relancer le service de traversier à sa façon avec un plan d’affaires bien établi, mais en continuant d’utiliser le CNM Évolution.

Découragé

« Il y avait un acheteur sérieux pour le CNM Évolution l’an passé, mais cet investisseur a été découragé à la suite d’une rencontre avec le regroupement de promotion économique de Rimouski en novembre 2021. C’est triste, car il y avait de l’espoir. Cette rencontre avait pour but la relance et la durabilité à court et à long terme d’une traverse maritime entre Rimouski et Forestville », précise cette source.

« La collaboration, l’accompagnement et la recherche d’aide financière étaient au cœur des discussions. Le partenariat avec les autorités locales des deux rives était une priorité pour cet entrepreneur. Celui-ci prévoyait de faire l’acquisition du CNM Évolution ainsi que de toutes les infrastructures présentement installés sur les deux rives », poursuit-on.

Le CNM Évolution a fidèlement desservi Rimouski et Forestville pendant 25 ans. (Photo: courtoisie, Christian Boudreau)

Améliorations

On nous assure, de plus, que « Plusieurs améliorations et développements durables étaient sur la table pour rétablir le service le plus tôt possible et ainsi en assurer la pérennité de ce lien maritime pour les prochaines années. Des réparations majeures sur le catamaran étaient prévues par le promoteur grâce au nouveau programme d’aide pour les traversiers du gouvernement. Le promoteur avait déjà travaillé plusieurs mois pour approfondir le projet. »

À la suite d’une présentation orale, le promoteur se serait fait répondre de ne pas mettre d’énergie sur ce projet avec le catamaran CNM Évolution, « car celui-ci allait être remplacé. Il a été informé que d’autres promoteurs étaient sur la liste et que le projet était déjà très avancé. Donc aucune ouverture pour cet investisseur. Le message était clair. »

Appel d’intérêts

On fait sans doute ici allusion à l’appel d’intérêts lancé par les services de développement économique de Forestville et Rimouski au début de l’année. Celui-ci a permis de retenir deux finalistes et le nouveau projet devrait être annoncé d’ici la fin de l’année.

On nous affirme finalement, qu’ « À la suite de cette rencontre, le promoteur a annulé toutes ses démarches vers l’achat du catamaran. Le partenariat avec les autorités politiques de Rimouski n’était pas possible. Il était trop tard. »

Il en aurait informé monsieur Journeault. 

« La question que je me pose est « Pourquoi (les intervenants de développement économique) ont laissé de côté cet entrepreneur sérieux, positif, engagé et très motivé ?», conclut cet interlocuteur.

Interpellées

La Société de promotion économique de Rimouski (SOPER) et la Ville de Rimouski ont été interpellées par le Journal Le Soir au sujet de ces informations. Le maire de Rimouski, Guy Caron, nous a recommandé de nous adresser à la SOPER. Nous avons joint le président et directeur général de celle-ci, Martin Beaulieu, qui précise qu’il ne peut pas commenter un dossier d’affaires qui a été présenté à son organisme.

Une autre source nous signale qu’il serait illogique d’acquérir un navire et une compagnie qui a encaissé des déficits de 100 000 $ et plus ces dernières années.

Bref, le CNM Évolution n’est officieusement plus dans le portrait.

Facebook Twitter Reddit